WU Fan - Une si jolie robe

yuri-robe.jpg

INFORMATIONS

Titre : Une si jolie robe
Auteur : Fan Yu
Type : Roman
Genre : Vie quotidienne
Editeur : Philippe Picquier
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : K+
Nature du slash : La narratrice ressent pour son amie une attirance qui va plus loin que l'amitié

RÉSUMÉ

Lorsque Yan et Ming se rencontrent, l'attirance est immédiate. Pourtant elles ont bien peu de choses en commun, si ce n'est qu'elles étudient dans la même université de Canton. Ming a dix-sept ans, elle est plutôt naïve et solitaire, vit dans un monde fait de livres, de musique et d'imagination. Yan a vingt-quatre ans, elle appartient à la minorité des Miao, elle est belle, sexy, provocante et manipulatrice. Leur rencontre sera brève, intense, et changera pour toujours la vie de Ming.

AVIS

De prime abord, j'ai eu un peu de peine à rentrer dans ce livre, surtout (et c'est tout bête, mais c'est important...) parce que la tournure de la première phrase est étrange et assez dérangeante, du coup au début je me suis excessivement focalisée sur le style. De plus, au début on ne sait pas laquelle des deux filles parle à la première personne, et j'étais un peu perdue car je ne savais pas sous quel point de vue me placer. Ensuite, j'ai pris le rythme, je me suis habituée et je me suis plongée dans ma lecture, mais il y a quelque chose qui a continué à me déranger, c'est le fait que parfois une phrase qui n'est pas un dialogue est inséré au milieu d'une parole, sans qu'il n'y ait de signe visuel pour les distinguer. J'ai trouvé cela perturbant et assez désagréable.
Concernant l'histoire, elle est assez sympa mais j'ai trouvé que son principal intérêt était de montrer l'état d'esprit d'une Chine pas si lointaine que ça. Il y a l'idéologie communiste, le fait que la sexualité n'est pas du tout expliquée aux filles, et on découvre comment elles acquièrent ces connaissances à leur façon, forcément très différente de ce à quoi on est habitué dans notre propre société. D'ailleurs j'ai un peu regretté que l'époque à laquelle se déroule cette histoire ne soit pas mieux définie, car quand on ne connaît pas très bien la Chine, on a tendance à être un peu vite perdu. Mais cette société différente est très intéressante à découvrir.
Autre souci : le quatrième de couverture parle d'une « histoire d'amour interdit et de perte, débordante de passion, de vitalité et d'espoir. » C'est assez mensonger. Seule Ming ressent pour son amie un sentiment qui semble aller plus loin que l'amitié, mais elle ne cherchera jamais à concrétiser cette tendance, qui par ailleurs ne semble réciproque à aucun moment. Il n'y a donc pas d'histoire d'amour, encore moins de passion. Si on a lu ce livre en étant attiré par cette phrase dans le résumé, il y a de quoi être déçu.
Par conséquent, ce livre ne me restera guère en mémoire, car malgré ses promesses il ne correspondait pas à mes attentes. Ce qui ne veut pas dire qu'il soit mauvais, mais le synopsis est décidément trop trompeur.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site