LÉVINE Alexandre - Prêtresses du sexe

 yuri-pretr.jpg

INFORMATIONS

Titre : Prêtresses du sexe
Auteur : Alexandre Lévine
Type : Roman
Genre : Fantasy
Editeur : Artalys
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M
Nature du slash : Roman érotique contenant un grand nombre de scènes sexuelles, dont quelques-unes entre femmes

RÉSUMÉ

Dans une Antiquité partiellement imaginaire, des prêtresses servent et incarnent Welouma, la déesse du sexe et de la fécondité. Leur rôle est de se donner aux hommes, de jouir et d'enfanter. Un étranger, Cléaridas, arrive dans leur temple et s'immerge dans son ambiance orgiaque, où l'union avec le divin se fait par l'orgasme. Mais il tombe amoureux d'une prêtresse, Ilouwa, et il comprendra que les sentiments n'ont pas leur place dans cet univers. Bien plus, il verra l'ombre de la mort derrière le culte de la déesse.

AVIS

J'ai été assez agréablement surprise par ce roman érotico-fantasy. En raison de son orientation ouvertement érotique, je m'attendais à moitié à une intrigue quasi-absente, d'autant que le synopsis revêt vaguement l'apparence d'une excuse qui permettrait d'aligner toutes les scènes de sexe possible. En réalité, c'est un peu plus profond que ça. Déjà, l'écriture est soignée : « littérature érotique » ne signifie pas « sous-littérature » dans cette œuvre, ce qui est très appréciable. L'auteur évite habilement à la fois la pudibonderie et la pornographie gratuite, pour livrer des scènes sensuelles avant tout. La fantasy mâtinée de mythologie sert à présenter des pratiques différentes mais qui sont posées dans un cadre sérieux et cohérent, apte à présenter de nombreux fantasmes tout en évitant sombrer dans des dérives malsaines puisque des pratiques différentes peuvent se voir expliquées par une simple différence de culture ! De plus, l'intrigue est bien présente ; elle se développe au fil des pages et devient de plus en plus sérieuse, pour finalement aboutir à une vraie conclusion (bien que j'aurais apprécié en savoir un peu plus sur ce qui se passera après celle-ci). Dans l'ensemble, j'ai pris plaisir à la lecture ; ce roman m'a permis de découvrir un genre un peu différent de mes habitudes, mais qui m'a paru constituer une découverte tout à fait intéressante. La seule chose qui m'a un peu chiffonnée, c'est la légèreté avec laquelle naissent les sentiments amoureux. Cléaridas définit Ilouwa comme la femme de sa vie dès le premier jour de son arrivée au temple. Et il en va ainsi de suite à plusieurs reprises et avec plusieurs protagonistes ; les relations d'amitié sont soumises à la même superficialité de traitement, ce qui rend le tout un peu trop lisse en fin de compte. Une petite faiblesse donc au niveau du traitement des personnages, mais qui n'a nullement entachée ma bonne impression finale tant cette œuvre a su me surprendre en bien. Si l'érotisme ne vous rebute pas et que cherchez une lecture à la fois originale et de qualité, n'hésitez pas à vous pencher sur ce roman.

Date de dernière mise à jour : 11/08/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site