Tomes de Sasamekikoto

Tome 1

Tome 2

Ce tome confirme l'orientation du titre dans la voie « vie quotidienne », sans but marqué. C'est un style que j'apprécie assez en soi, cependant dans ce cas précis j'ai de la peine à accrocher à la façon dont c'est narré. Il y a quelque chose dans la mise en scène, dans les planches, dans le ton et le rythme de l'histoire, qui ne me convient pas vraiment. Est-ce l'absence à la fois d'humour et de poésie ? En tout cas je me laisse bercer en trouvant le temps un peu long.

Tome 3

Les deux premiers tomes ne m'avaient pas vraiment plu, mais celui-ci, j'ignore pourquoi, j'ai vraiment pris plaisir à le lire. Peut-être n'est-ce qu'un changement d'état d'esprit de ma part, mais cette fois j'ai été assez charmée par le graphisme joli sans être chargé et par le quotidien des personnages. C'est peut-être parce que je lis pas en ce moment d'autres manga se déroulant dans une école, du coup je n'ai excessivement d'impression de déjà-vu, d'autant que cette série arrive assez bien à imposer ses propres idées, comme avec les compétitions sportives servant à déterminer les stands de la fête de l'école. J'ai adoré voir débarquer un nouveau personnage qui va à la fois attirer l'attention d'une héroïne et revaloriser l'amour-propre d'une autre. Et puis, j'avais jusqu'à présent été assez déçue par le yuri assez absent de la série sinon via paroles, mais dans ce tome les choses ont l'air de bouger et semblent promettre de l'avancée pour la suite concernant la relation des deux personnages. Du coup, maintenant j'ai hâte d'en savoir plus ! Une lecture bien sympathique.

Tome 4

Tome 5

Après que Sumika a laissé transparaître ses sentiments dans un éclat, le malaise règne maintenant entre les deux filles. Ushio se rend compte qu'elle n'est pas indifférente à Sumika, néanmoins elle préfère le taire afin de sauvegarder leur amitié, n'étant pas au courant de ses sentiments de celle-ci. Or, Sumika se rend bien compte qu'Ushio lui ment, et que son sourire sonne faux... L'intensité amoureuse, quasi-inexistante dans les premiers tomes, commence enfin à montrer le bout de son nez. Néanmoins, il y a une légère déception quant à la facilité avec laquelle le sentiment amoureux devient réciproque, ce sans que chacune ne se doute des sentiments de l'autre. Ce schéma est si souvent utilisé dans les yuri que même au sein du marché encore peu développé du yuri traduit en français, il paraît déjà éculé. Pour le reste, la lecture reste légère et distrayante, mais il est vrai que Sasamekikoto ne se distingue pas plus que ça. On peut se demander si, quitte à avoir une ambiance aussi authentique mais quand même lente et molle, il ne vaut pas mieux choisir une série plus condensée, comprenant moins de tomes. 

Tome 6

Si les premiers tomes de Sasamekikoto étaient assez endormants et guère convaincants, cette série a néanmoins su, petit à petit, lentement mais sûrement, prendre de l’envergure. Offrant toujours douceur et subtilité avant tout, c’est précisément sa lenteur qui est devenue sa plus grande qualité. En effet, maintenant que les sentiments réciproques de Sumika et Ushio sont déuctendre et plein de sentiments sous-entendus est un vrai régal. La vie quotidienne, l’humour, la justesse du sentiment amoureux : tout est tendre et touchant dans Sasamekikoto, qui est probablement, de ce fait, l’une des meilleures séries yuri actuellement publiées en France. À ne pas manquer et surtout aller au-delà des premiers tomes pas forcément encourageants, car la suite en vaut la peine.

Tome 7

Sasamekikoto manga volume 7 simple 68647

Cette chronique scolaire se poursuit avec toujours des romances tendres et touchantes, pleines de subtilité et de sous-entendus. Les filles se cherchent, ne se comprennent pas toujours elles-mêmes... mais leurs sentiments sont émouvants dans leur délicatesse. Alors que l'histoire de Sumika et Ushio fait un pas en avant, surviennent des messages inquiétants anti-lesbiennes. L'homophobie n'avait pas encore été abordée dans ce manga, mais elle approfondit singulièrement le personnage de Sumika qui laisse transparaître une fragilité surmontée derrière une façade forte et souriante. On y voit des bribes de passé, et les personnages nous sont encore plus attachants, toutes les autres filles aussi car leurs sentiments sont tellement bien retranscrits ! Cette lecture est une fois de plus un vrai plaisir, c'est lent, mais tendre et doux avant tout ! 

Tome 8

Sasamekikoto manga volume 8 simple 68648

Les choses bougent pas mal dans ce tome, comparativement au rythme habituellement tranquille de Sasamekikoto. Sumika tente de contrer les rumeurs courant sur elle, mais rechigne à faire souffrir à nouveau Akemiya-kun ainsi qu'à prononcer des mots qui ont fait souffrir Kazama, surtout que le rendez-vous ne se passe pas tout à fait comme prévu. Cependant, son élection au conseil des élèves est menacée par un nouvel imprévu, lui aussi lié à l'amour. Les romances couvent donc toujours, les sentiments enfouis étant plus présents que jamais. En tout cas, on ne peut être indifférent à leur souffrance ou à leur altruisme, ou encore à leur façon d'affronter les épreuves. Sasamekikoto est un manga plein de sensibilité et d'une justesse à fleur de peau, et ce tome est peut-être l'un de ceux qui l'illustrent le mieux. 

Tome 9

Sasamekikoto 9 clair de lune

Alors que la fin du précédent semblait promettre du mouvement et du suspens, c'est tout le contraire qui se produit dans ce tome. La série renoue avec un calme quasi-soporifique et nous narre une fin de scolarité sans suspens, où l'amour triomphe sans beaucoup d'efforts. Heureusement, c'est toujours aussi mignon et touchant à lire et le happy end reste plein de charme et de poésie. Il ne nous reste plus qu'à souhaiter beaucoup de bonheur à nos deux héroïnes !

Date de dernière mise à jour : 05/03/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site