L'épée de Paros - Yumiko Igarashi et Kaoru Kurimoto

 Eppe de paros isan

INFORMATIONS

Titre : L'épée de Paros
Genre : Fantasy
Mangaka : Yumiko Igarashi, Kaoru Kurimoto
Éditeur : ISAN Manga
Nombre de tomes : 1, terminé (il s'agit en fait d'une intégrale réunissant les 3 tomes VO)
Rating : K

RÉSUMÉ

Dans le lointain royaume de Paros, la légende veut que seul celui qui brandira l'épée de Paros, trésor le plus sacré du pays, pourra siéger sur le trône. Seulement l'ombre de la guerre plane sur Paros, et le roi n'a que d'autre choix que d'essayer de marier Elminia, sa fille unique, qui elle ne rêve que de bataille et d'escrime. De l'autre côté du royaume, Fiona, frêle jeune fille et simple servante, attend le jour où elle pourra revoir son prince charmant. Le fil du destin qui relie ces jeunes filles semble intimement lié à l'avenir de Paros...

AVIS

Le premier point remarquable de ce manga est bien entendu ses auteurs, puisqu'on retrouve au dessin la légendaire Yumiko Igarashi, dont on ne présente plus les oeuvres principales (Candy Candy, Lady Georgie, entre autres), et au scénario la romancière Kaoru Mori, auteur de Guin Saga (des romans en fait particulièrement médiocres, mais ayant donné lieu à d'exceptionnelles adaptations en anime et en manga).
L'épée de Paros se situe donc dans un univers fantasy, et met plus précisément en avant le Royaume de Paros, menacé par son voisin, le grand et belliqueux Royaume de Kauros. Cependant, à mon sens ce manga se pose comme une romance, avant d'être de la fantasy ! C'est en effet l'histoire d'amour qui est au coeur du récit, laissant les intrigues politique au second plan (celles-ci ne sont cependant jamais à oublier, surtout que ce sont elles qui amèneront les rebondissements nécessaires à la conclusion !)
Comme beaucoup de shôjo classiques (La Rose de Versailles, Princesse Saphir, Utena,...), L'épée de Paros met en scène, en personnage principal, une héroïne à la sexualité trouble. Cependant, là où d'autres séries montrent une jeune fille travestie en homme, élevée comme un homme ou désireuse d'être aussi forte qu'un homme, L'épée de Paros va plus loin encore. C'est en effet la première fois que je lis un manga où l'héroïne est un véritable transsexuel, puisque Elminia se revendique réellement comme "un homme prisonnier d'un corps de femme", "née dans le mauvais corps", et qu'elle souffre de cet état de fait. Par ailleurs, elle ne s'intéresse pas aux hommes, au grand dam de son ami d'enfance, Yurias, qui l'aime depuis toujours et que le père d'Elminia aimerait bien la voir épouser ; Elminia, cependant, n'a d'yeux que pour Fiona, une jeune servante un peu naïve et surtout très douce, qui représente l'idéal féminin au goût d'Elminia.
Elminia est indéniablement un personnage très intéressant et marquant de par sa personnalité forte, ses troubles émotionnels, son désir de se définir haut et fort comme un homme et non comme une femme ; les autres protagonistes, en revanche, restent un peu dans son ombre, leurs caractères étant un peu plus fades, ce qui n'empêche pas de les trouver attachants et de trembler pour eux au fur et à mesure que l'intrigue déroule ses ressorts parfois cruels (je ne vous apprends sans doute rien en vous disant que les shôjo de l'époque réservaient rarement de véritables happy ends !)
Dans un cadre original et aventureux, des personnages à la personnalité travaillée vivent un drame bouleversant. L'épée de Paros se révèle riche d'éléments qui en font un manga marquant, mais finalement, ce qu'on retiendra le plus de la lecture, c'est son histoire d'amour contrariée et touchante, qui possède le goût des grands classiques. Rien ne peut à priori réunir Fiona et Elminia, qui sont du même sexe (physiquement en tout cas) mais pas de la même classe sociale, Fiona finissant même par devenir un point faible pour la princesse Elminia. Les protagonistes vivent des épreuves terribles, le scénario n'y allant pas de main morte avec certaines de leurs aventures, de sorte que la lecture nous réserve plein d'émotions.
Concernant le dessin, c'est fidèle au style habituel de Yumiko Igarashi, c'est-à-dire, un peu vieillot, mais si vous aimez ça, vous allez vous régaler ! Ses planches sont en effet très chargées en détails, soignées jusque dans les coins, et bénéficient d'une recherche esthétique dans la mise en page. Le rythme général nous permet de parcourir les pages assez rapidement, sans désir de nous arrêter en chemin, et il est difficile de s'arrêter avant d'être arriver à la fin. La conclusion, malheureusement, se révèle un peu rapide : on aurait aimé en savoir plus.
L'édition correspond à la qualité habituelle d'Isan Manga : c'est du luxe de chez luxe, avec un grand format et une couverture reliée "en dur" absolument magnifique. L'objet ne déparera nullement sur votre étagère boisée antique, parmi d'autres oeuvres d'arts. Malheureusement, ce luxe a aussi le prix qui va avec, ce qui rend cet excellent manga particulièrement difficile d'accès et restreint fortement son public. C'est dommage, mais au moins il s'agit d'une intégrale contenant trois tomes ; contrairement à d'autres ouvrages de cet éditeur, il n'y a pas la moitié des pages qui sont consacrées à du roman. Les quelques coquilles par contre, font un peu "tâche" dans un produit de cette qualité, mais malheureusement, rares sont de nos jours les manga à être dépourvu, Isan Manga n'y échappe tout simplement pas...
Si vous en avez les moyens et que vous aimez les beaux livres et les shôjo classiques, alors n'hésitez surtout pas à vous procurer L'épée de Paros ! Vous y découvrirez une oeuvre originale et émouvante, déroulant dans un cadre fantasy ce qui est d'abord et avant tout une superbe histoire d'amour.

 

Date de dernière mise à jour : 24/05/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site