Tomes de All we need is love

Tome 1

All we need is love 1 taifu


Parce que j'avais assez bien aimé Sweet Guilty Love Bites, que je considère comme l'un des moins mauvais yuri publiés en France, j'attendais assez impatiemment All we need is love. Malheureusement, quelle déception ! J'ai retrouvé dans ce titre le côté brouillon et le manque de fil rouge de Sweet Guilty Love Bites, mais pas sa maturité ni sa justesse de ton. All we need is love ne fait que présenter le quotidien d'un groupe de copines, sans prendre la peine de présenter celles-ci : on ne connaîtra ni ni leurs passés, ni leurs familles, ni leurs désirs pour le futurs, etc, et même pas leurs sentiments autres que ceux ayant trait au sentiment amoureux, et encore. Le fait que les filles se connaissent, se côtoient et deviennent lesbiennes naturellement emprunte aux mauvais côtés du yaoi, mais là aussi, sans les qualités. La narration erre de façon floue d'un personnage à l'autre, en se concentrant tout juste sur l'héroïne principale. Malheureusement, aucune des protagonistes ne réussit à être attachante, notamment parce qu'on ne les connaît pas assez bien pour s'y identifier ou s'émouvoir pour elles. Tout juste retiendra-t-on la présence de deux-trois phrases assez touchantes, mais c'est bien peu. Il y a décidément un vrai problème avec le choix des licences yuri traduites en France ; ce n'est pas la sortie de titres tous plus médiocres les uns que les autres qui va faire décoller les ventes de ce genre déjà bien rare.

Tome 2

 All we need is love 2 taifu

Ce tome est plutôt consacré à la relation entre Asuna et Fueko. Du coup, le manga gagne en continuité car moins éparpillé que dans le volume précédent ; de plus les personnages sont davantage présentés puisqu'on suit les débuts d'Asuna en matière de sexe, le commencement et l'évolution de son couple avec Fueko et y ententes avec d'autres copines ou sex friend.
Vu que les filles gagnent en profondeur, on les comprend mieux et l'ensemble de l'histoire paraît gagner en cohérence, rendant du coup possible l'empathie avec elles. Cette fois, l'émotion fonctionne et c'est tant mieux ! On ressent beaucoup plus les sentiments des protagonistes et la sensibilité du récit, désormais, fait mouche, de même que le thème dominant, qui est le sexe au sein du couple.
On assiste à la désagrégation du duo formé par Fueko et Asuna car celles-ci sont en effet trop différentes et n'ont pas les mêmes attentes à ce niveau-là. Même si Asuna a des envies hors-normes, il est difficile de la blâmer de tromper Fueko qui se montre égoïste et n'est pas prête à faire un effort, voire même à ce niveau, on peut s'interroger sur ses motivations à être en couple et ce qu'elle croit que cela signifie.
Cette série gagne donc en qualité, mais malheureusement, ça ne veut pas dire que les défauts sont gommés. Tout d'abord, on regrette que l'histoire continue à s'éparpiller, notamment en introduisant soudain une intrigue autour d'une révélation sur les activités "obscures" d'une des filles du groupe, partie d'ailleurs assez vite et superficiellement traitée. La narration reste quant à elle confuse et difficile à suivre, l'histoire faisant des allers et retours dans le temps sans code graphique pour les définir, et l'absence d'humour ou de dynamisme rend l'atmosphère molle au point qu'il est facile de décrocher.
Ce n'est donc toujours pas "bon", mais les yuri sont tellement rares en France, et les bons yuri tellement quasi-inexistant, qu'on ne fera pas trop la fine bouche. Sri le troisième tome se montre lui aussi meilleur que le premier ne l'avait été, on pourra dire que c'est peut-être une série à lire.

Date de dernière mise à jour : 26/06/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site