Tomes de Vassalord

Tome 1

J'ai lu ce manga pour le shônen-ai donc j'ai été satisfaite d'en trouver, certes discret mais indéniable, et d'autant plus jubilatoire dans un manga aussi sombre et violent, que ce soit dans le dessin, l'histoire ou la mise en scène. J'adore ce genre d'ambiance glauque mêlant tension érotique et sanglante, donc j'ai assez bien aimé l'univers, maintenant là où j'ai péché c'est vraiment devant la mise en scène. On ne comprend vraiment pas grand-chose à la première lecture. À la seconde lecture ça passe mieux, mais c'est quand même laborieux : ça manque de clarté et de présentation. Faut dire que vouloir présenter le cadre progressivement en bazardant tout de suite de l'action pour qu'on ne s'ennuie pas, c'est bien mais seulement quand c'est maîtrisé, en l'occurrence le mangaka devait visiblement encore manquer d'expérience. Une lecture un peu  mitigée donc, à force ce que réserve la suite si je me la procure.

Tome 2

Une lecture qui aurait été décevante si je m'étais avisée de m'y attaquer avec un minimum d'attentes, ce qui n'était pas le cas. Vassalord est toujours aussi confus et son rythme mal maîtrisé. On comprend l'histoire, mais quel ennui ! Impossible d'accrocher au scénario, les pages défilent qu'on ne parvienne à s'y intéresser. Les scènes d'action n'ont aucun dynamisme et les personnages aucun charisme. Quant au shônen-ai, il a perdu de sa superbe et reste rare dans ce tome. À noter que ce tome se conclut par une histoire courte originale, dont ne retiendra pas grand chose sinon une identique impression de médiocrité.

Tome 3

On observe un léger mieux au fil des tomes de cette série, même si cela reste très médiocre dans l'absolu. Le principal problème réside dans les tentatives de l'auteur pour donner une ambiance sombre et de la personnalité à son découpage. Le shônen-ai lui-même est présent surtout pour paticiper à la noirceur du titre. La volonté de la mangaka de faire original dans la forme est tout à son honneur, mais le résultat est malheureusement souvent confus et statique, sans guère de dynamisme. Par contre, par rapport aux premiers tomes où il n'était pas rare que l'on peine à suivre les événements, pas vraiment de problème pour comprendre l'histoire dans ce troisième tome de Vassalord. Il n'en reste pas moins qu'elle n'est franchement pas très passionnante et qu'il n'y a guère de plaisir à parcourir ces pages. Amatrices de combats et de beaux gosses, orientez-vous plutôt sur Uragiri par exemple.

Tome 4

Encore un tome où la lecture s'avère incroyablement laborieuse. À vrai dire, à part que le shônen-ai me paraît plus présent qu'avant et qu'il semblerait qu'il y ait des révélations sur le passé de Rayfel, je n'ai à peu près rien compris. Pourtant j'ai relu attentivement les tomes précédents et j'ai sans cesse tenté de faire un lien avec les événements de quelques pages plus tôt, mais rien à faire, ça manque trop de clarté. Du coup, difficile de dire quelque chose de constructif... Au moins l'ambiance est soignée. Mais pas pour le mieux. 

Tome 5

Il est agréable d'avoir un tome où l'action est à peu près compréhensible, du moins autant qu'elle peut l'être avec les éventuelles lacunes venues des précédents. C'est peut-être dû au fait que l'intrigue est dans ce volume assez calme, réservant un nombre modéré de combats. En tout cas, l'action est suivable en gros et ça rend tout de suite la lecture plus agréable, d'autant qu'il faut admettre que le graphisme, en soit, est assez joli et offre des bishônen séduisants à l'oeil. Vu que c'est une des très rares qualités de ce manga, c'est à relever.
Ceci dit, de là à qualifier ce titre de "bon", on en est encore loin. Dans l'ensemble, le découpage est compréhensible mais reste incroyablement confus et difficile à suivre. Il y a des effets d'ambiance inutiles, en particulier dans les fins de chapitres, qui ne sont pas forcément repris par la suite où d'une façon telle que le mystère est rehaussé (et la clarté amoindrie). Et concernant les événements eux-mêmes, pour ce qu'on en saisit, il faut avouer qu'on est là aussi assez loin du chef d'oeuvre. Je ne sais pas trop s'il faut le relier à cette confusion dont souffre la série ou si c'est réellement certains actes des protagonistes qui n'ont tout simplement aucun sens.
En tout cas, il y a un mieux : récit plus compréhensible, ambiance toujours travaillée, dessin joli dans l'ensemble. Mais toujours rien d'indispensable.

Tomes 6/7

 Vassalord manga volume 6 reedition francaise 204681

Les derniers tomes de Vassalord nous sont offerts d'un coup par Soleil, via un volume double qui certes fait bizarre dans la collection, mais l'essentiel est d'avoir la suite et fin, sachant que cette série était un boulet pour l'éditeur.
Les premiers volumes de Vassalord s'étaient distingués par leur extrême médiocrité en termes de narration et de découpage, en livrant un récit extrêmement confus et difficile à suivre et à comprendre. Force est de constater que ce défaut s'est amélioré au fil des tomes puisque, sans devenir extrêmement fluide ou passionnant, l'action se montre en tout cas plus simple à suivre et on comprend un peu mieux ce que raconte l'auteur.
Le graphisme reste quant à lui pas trop mal, un peu trop tranché au niveau des nuances de noir/blanc et les yeux des protagonistes continuent à leur donner des expressions bizarres, mais dans l'ensemble le trait correspond bien au type d'univers, sombre, sanglant et parfois dérangeant.
Quant à l'intrigue, elle atteint son apogée et parvient à réserver des moments de suspens, des moments émouvants,... Les sentiments des protagonistes sortent au grand jour, et le final, bien qu'un peu trop gentillet, s'avère satisfaisant.
Bref, cette série a beau être indéniablement médiocre dans l'ensemble, sa conclusion se montre néanmoins plutôt réussie. Merci à Soleil de l'avoir menée à son terme quoi qu'il advienne.

Date de dernière mise à jour : 01/02/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site