Tomes de In God's Arms

Tome 1

Couv 126910


In God's Arms se révèle un manga à l'atmosphère plus sérieuse que les autres manga de Yonezou Nekota. L'histoire se déroule dans une école catholique, où l'interdit de l'homosexualité s'additionne à l'interdit de la religion, ce qui doit sans doute être très exotique pour les Japonais. Ce manga ne manque pas de qualité, entre son jeu sur les malédictions ou les croyances et son graphisme magnifique, plein de nuances de gris ; cependant, j'ai trouvé les relations homosexuelles trop nombreuses et traitées à la légère (comme si c'était la norme, comme souvent dans le yaoi). J'ai aussi regretté que les personnages ne soient pas davantage présentés : si leur psychologie du moment est joliment décrite et touchante, c'est dommage qu'on n'en sache pas davantage sur leurs passés, d'où ils viennent, etc. Je me réjouis que cette série soit en plusieurs tomes et que cet aspect puisse être approfondi par la suite, car pour le moment, In God's Arms souffre un peu du symdrome "manga prévu en un chapitre avant d'être finalement rallongé pour cause de succès", ce qui signifie aussi que l'ensemble paraît bricolé. Cela devrait normalement se fluidifier par la suite alors voyons ce que les prochains tomes nous réserve. Pour l'heure, en tout cas, In God's Arms réserve au moins un cadre assez innovant pour le genre, ce qui ne se boude pas.

 

Tome 2

In god s arms manga volume 2 simple 47990


Ce tome contient trois histoires courtes consacrées à différents personnages et couples au sein du pensionnat : on a d'abord l'histoire entre Emilio et le prêtre, puis entre deux élèves, et enfin entre un maître et son serviteur. Elles possèdent des tonalités assez variées et ne se répètent donc pas, c'est vrai que pour chacune on aurait préféré plus de longueur et de développement, cependant avec environ soixante pages, ces récits possèdent un format tout à fait correct et ne donnent pas d'impression de survolé. La lecture est toujours agréable et accompagnée d'un très beau dessin, cependant un peu d'humour n'aurait pas fait de mal et évidemment, on regrette le traitement hélas classique du "on pose un cadre et tous les persos sont gays", décidément bien trop peu réaliste pour qu'on puisse adhérer vraiment.

Tome 3

In gods arms 3 asuka

Ce sont trois nouvelles histoires courtes et trois couples de nouveaux personnages que l'on découvre dans ce tome.
Comme d'habitude, ces nouvelles sont d'assez bonne facture et se laissent lire agréablement, mais on regrette néanmoins leur court format et le côté "pas assez développé" qui se fait parfois ressentir, notamment dans le premier récit qui se révèle assez fade car trop convenu, et n'allant pas assez loin.
Je n'ai pas non plus particulièrement apprécié la troisième nouvelle, même si j'ai pris plaisir à la lire, car je n'ai pas trop accroché au personnage du prêtre, qui m'a énervée, et surtout je n'ai pas cru une seconde à son histoire d'amour avec un élève où des sentiments purs, profonds et sincères naissent à la première rencontre et en quelques jours...
La seule histoire à m'avoir touchée est la seconde, même si elle est n'est pas très recherchée puisque racontant simplement une romance contrariée avec un garçon fiancé à la soeur de son amant ; cependant, c'est une recette efficace qui permet toujours une touche d'émotion poignante, surtout quand les protagonistes décident d'évoluer et de prendre des décisions pour ne pas perdre ce qu'ils ont si durement gagné.
Le dessin reste quant à lui très joli et fait de la lecture un plaisir pour les yeux, faisant de In God's arms un manga très agréable à bouquiner en dépit des limites de son format.

Tome 4

 

In gods arms 4 kaze
Contrairement aux précédents, ce tome n'est pas constitué de plusieurs histoires courtes mais d'une seule, longue, conservant les mêmes personnages et donc le même couple du début à la fin. Cependant, il s'agit encore de nouveaux protagonistes et par ailleurs, l'intrigue reste divisée en deux arcs narratifs.
Personnellement, j'ai eu de la peine à apprécier la première partie (soit les deux premiers chapitres) car je trouvais les personnages détestables. Les brimades sont pas mal au centre du récit et du coup on assiste à des comportements absolument écoeurants, à la fois hautains et cruels, et cela, des deux côtés. En effet, quant la situation se renverse, celui qui était la victime montre une velléité de vengeance au moins équivalente à celle de son ancien bourreau... Qui plus est, la romance tarde à arriver, de sorte que l'on n'a pas immédiatement l'impression de lire un yaoi sauf à cause des bishônen, puis quand les sentiments apparaissent c'est comme d'habitude, sans se poser de questions comme si ça coulait de source...
Dans la deuxième partie, les personnages sont ensemble mais en secret, et ils doivent affronter leurs ennemis externes tout en faisant face à leurs propres démons et confits intérieurs, et à ce qu'ils se sont éventuellement cachés l'un à l'autre. J'ai trouvé cette partie beaucoup plus intéressante et agréable à lire.
Ce dernier tome s'achève sans marque particulière ou conclusion pour la série globale, c'est juste l'histoire en cours qui s'achève et rien d'autre n'est dit. Un peu dommage, mais la série sera restée assez sympa durant sa lecture.

 

Date de dernière mise à jour : 09/05/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site