Ake Nure Goyô ni Furu Yuki wa

INFORMATIONS

Titre : Ake Nure Goyô ni Furu Yuki wa
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Tomoki Hori
Team de scantrad : Nakedtruth
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : T-M

RÉSUMÉ

Chapitre 1 à 3 : Les pins blancs recouverts de neige écarlate
Kazuma, un yakuza, a été blessé par balle, et a été sauvé par l'héritier d'une famille de cérémonie de thé, Shibata Yukihiro. Yukihiro, étant un fils illégitime, ne s'est jamais permis de demander quelque chose. Kazuma est donc la première personne qu'Yukihiro ait voulu protéger, malgré le fardeau dangereux que celui porte. Que devraient-ils faire ? Cette histoire confronte les traditions japonaises et l’enfer des Yakuzas. Elle raconte comment Yukihiro, jeune homme doux et délicat et Kazuma, un Yakuza, ont réussi à s'influencer pour se découvrir l’un l’autre.
Chapitre 4 : À première vue
Liam Brink est un étudiant universitaire dont l’unique hobby, est d’observer Maddox, Maddox étant un étudiant comme lui. Les deux jeunes hommes ne se sont jamais adressé la parole, jusqu'au jour où Liam est renversé par un autre étudiant et ses lunettes sont cassées.
Chapitre 5 : Pleure pour le Soleil
Le père d’Ethan est décédé. Pendant les funérailles, Ethan est déchiré par le sentiment de haine envers l'homme qui était absent pendant une grande partie de sa vie, bien qu'il ne parvienne pas à comprenne le pourquoi de ce sentiment. Subitement, il remarque un inconnu, pleurant mystérieux au bord du service funèbre. Il ignore son identité mais quelque profondément ancré dans son cœur, le fait douter et réfléchir sur l’identité de cet homme.
Chapitre 6 : Garance
Suite de l’histoire de Kazuma et de Yukihiro.
(Résumé Nakedtruth)

AVIS

Ce one-shot est composé de trois histoires dont la plus longue occupe trois chapitres. Cette dernière met en scène un yakuza blessé qui se fait recueillir pour être soigné ; l’histoire s’attarde sur sa psychologie, son passé et sa relation avec le jeune homme qui prend soin de lui. L’intro soignée et le déroulement habile, qui respecte totalement le format de la nouvelle en saisissant la quintessence du récit et écartant tout ce qui n’est pas totalement indispensable, donne une grande impression d’équilibre ; à aucun moment il ne semble réellement manquer quelque chose. Le graphisme, commun mais agréable à l’œil, et la narration ponctuelle, rendent le récit agréable à la lecture. La fin par contre, semble un peu brutale mais en fait une conclusion la termine plus soigneusement en fin du recil.
Les deux autres histoires sont plus rapides et utopiques  mais bien racontées, fluides, originales et assez intenses. Ce manga se révèle donc dans l’ensemble de bonne facture, une lecture sympathique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site