Tôkyô Babylon - Clamp

INFORMATIONS

Titre : Tôkyô Babylon
Genre : Fantastique
Mangaka : Clamp
Editeur : Tonkam
Nombre de tomes : 7 en édition normale, 5 en réédition
Rating : Soft. Va un peu plus loin que l'ambigu.

RESUME

Tôkyô, fin du XXème siècle. Subaru Sumeragi est un adolescent modèle, empli d'humanité et de compassion. Sensible, il aurait souhaité se consacrer à une carrière de vétérinaire mais voilà : Subaru n'est autre que le treizième chef d'un clan ancestral de maîtres du yin du yang, magie permettant d'exorciser les lieux et les gens, et de renvoyer les esprits dans leur monde. Heureusement, Subaru est soutenu par sa soeur, la délurée Hokuto, et par son grand ami Seichiro Sakuzazuka. Mais il ignore que ce dernier, en toute apparence amoureux de lui, cache en fait un secret très sombre, celui d'être le sakurazukamori, ennemi des Sumeragi, qui utilise le yin et le yang pour tuer. Subaru, donc, mène activement diverses enquêtes, toutes très révélatrices des maux de notre société. Parallèlement, sa relation avec Seichiro évolue, mais vers quoi le mènera-t-elle ?

AVIS

À première vue, Tôkyô Babylon a été un manga que j'ai eu du mal à apprécier... Pourtant, en le connaissant mieux, ses multiples significations me sont peu à peu apparues de façon de plus en plus marquante et aujourd'hui, je considère ce manga comme étant sans conteste l'un des plus riches et mystérieux que je connaisse ! La première constatation concerne la difficulté à le caser dans un genre précis : a-t-on affaire à un fantastique, un romance, une comédie, un drame, un policier, un manga réaliste ? Au fond, un peu de tout cela à la fois ; en effet, Tôkyô Babylon a beau être un manga fantastique pourvu d'intrigues distrayantes et étranges, il n'en reste pas moins une critique acerbe de la société, abordant de façon réaliste et philosophique des thèmes tels que la criminalité, les viols, les sectes, le don d'organe, la vieillesse, l'ijime, l'amour adultère, le suicide, la violence parentale, la pauvreté, la maintien des traditions et j'en oublie. Lire un chapitre de Tôkyô Babylon pousse réellement à l'interrogation, sur le monde et sur soi-même. En même temps, ce titre de prime abord léger et drôle se meut peu à peu en drame, puis en tragédie, pour s'achever sur une fin paroxysmique et, il le faut le reconnaître, un peu brutale, dont les vraies clefs ne seront finalement dévoilées que dans X.
Tôkyô Babylon est un manga atypique et multiple, d'une profondeur étonnante et que sans doute, on ne finit jamais totalement de comprendre. Il n'en a peut-être pas l'air, mais c'est un coup de maître... pour peu bien sûr d'être apte à en saisir la surprenante complexité.

Sous-pages :

Date de dernière mise à jour : 21/01/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site