Seimaden - You Higuri

 

INFORMATIONS

Titre : Seimaden
Genre : Fantasy
Mangaka : You Higuri
Editeur : Tonkam
Nombre de tomes : 10, série terminée
Rating : Soft. Le shônen-ai apparaît dès le tome 6.

RESUME

Jeune danseuse dans la Vieille Ville, Hilda est amnésique. Mais, lorsque Rodric, le dernier descendant du peuple d'Azel fait son apparition dans la cité, de sombres souvenirs s'éveillent et les fantômes du passé refont surface... Ce mystérieux jeune homme semble être la clé qui la mènera à son passé. Pourtant, le doute s'immisce insidieusement dans son esprit... Peut-elle encore faire confiance à son protecteur, le duc des enfers Raulès ?

AVIS

J'ai suivi Seimaden à l'époque de sa parution ; à ce moment-là j'achetais Angel Sanctuary en même temps, ce dernier occupant toute la place dans ma tête, et Seimaden qui en a de vagues accents mais en moins complexe, ne m'avait pas marquée plus que ça. J'aimais bien mais sans plus. Il a fallu le passage des années et l'atténuation de ma passion aveuglante pour m'apercevoir de la valeur incroyable de ce manga, qui mêle aventures, action et amours avec un équilibre délicat, sans jamais se laisser aller à la facilité. Les personnages sont loin d'un quelconque manichéisme, ils sont gentils mais méchants, méchants mais gentils, attachants mais dangereux, et on en passe. Ils ont tous ce petit quelque chose qui les rend attachants, fascinants, complexes et imprévisibles. L'auteur n'est pas toujours tendre et n'hésite pas à en sacrifier quelques-uns, et s'il faut les ramener c'est au prix de souffrances bien pires encore, les torsions du scénario n'admettant aucune pitié. Et pourtant, toujours c'est leurs sentiments et leurs rêves secrets qui guident leurs actions, l'amour ou le chagrin y occupant souvent une grande place.
Seimaden se distingue aussi par son style. Le graphisme est assez hésitant au début mais ne cesse de forcir de tome en tome pour acquérir au final une harmonie que bien d'autres shôjo lui envieraient ; mais surtout, la mise en page travaillée, l'atmosphère sensuelle et oppressante qui imprègne ses pages, le mystère de la narration caractérisent l'ambiance, la rendant particulièrement spécifique. La série se divise en deux cycles bien distincts, la deuxième gagnant encore en puissance et donc en intérêt, avec l'apparition de nouveaux personnages et d'enjeux plus vastes. Notons aussi le côté shônen-ai, propre aux oeuvres de You Higuri mais en sublimé, qui apparaît par la suite et teinte le titre d'une sensualité mêlée de désespoir et de rejet.
Seimaden, qui paraît si peu prometteur lors du premier tome, est finalement un grand manga. Un culte dont on ne reconnaîtra jamais suffisamment la valeur.

Sous-pages :

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site