S Friends - Piyoko Chitose

s-friends-tonkam.jpg

INFORMATIONS

Titre : S Friends
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Piyoko Chitose
Editeur : Tonkam
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M+

RÉSUMÉ

Inamori est un chef d’entreprise à qui tout réussit dans la vie. Il a une belle maison, des employés qui le respectent et des amis qui l’apprécient. Mais il y a une chose pour laquelle il n’a pas de chance : sa vie amoureuse. Après s’être fait briser le coeur par sa petite amie qui lui a dit qu’il n’était pas performant au lit, il décide de prendre du viagra pour éviter que cela ne se reproduise. Un soir, alors qu’il passe une soirée bien arrosée dans un club réservé aux hommes, il se fait raccompagner chez lui par Nana, un employé. Arrivé chez Inamori, Nana veut se désaltérer et boit par erreur le viagra !

AVIS

Piyoko Chitose nous a habitués à la médiocrité avec chacun de ses titres successivement traduits par Tonkam qui, pour une raison obscure, s'acharne à la traduire ; S Friends ne fait pas exception à la règle, ce qui relève davantage du constat que de la déception puisqu'on ne s'attendait certainement pas à mieux.
Comme plusieurs autres de ses one-shots, S Friends est constitué d'histoires courtes comprenant entre un et trois chapitres. Ces dernières n'offrent pas vraiment un meilleur développement que celles en un seul, puisque l'on voit clairement que le premier chapitre avait été conçu indépendamment avant que des suites ne lui soient accolées. On reconnaît une situation dans laquelle se retrouve souvent les mangaka débutants, ce que Piyoko Chitose était avec ces histoires qui datent de ses débuts, ce qu'on peut égalemment remarquer à travers le graphisme encore très inégal et rebutant. Ainsi, si le dessin de Chitose constituait la seule qualité de certains de ses titres, malheureusement il ne sauve pas du tout la mise cette fois-ci.
Malgré le fait que ses histoires sont ancrées dans la vie quotidienne, Piyoko Chitose est une mangaka des fantasmes. Il est indispensable de lire ses manga avec un deuxième voire troisième degré très exacerbé, sous peine d'être exaspéré par le manque de réalisme et les situations improbables présentées dans ses histoires. Les personnages ressemblent à des marionnettes auquel il arrive des péripéties servant d'excuses pour qu'ils couchent ensemble ; même quand le récit tente de creuser leur personnalité, l'improbabilité absolue de leurs soi-disant traumatismes et de leurs réactions frôlent trop le ridicule pour qu'on y accorde un quelconque crédit. Et à plusieurs reprises, le moralement correct n'est clairement pas respecté, sans doute, comme on l'a déjà dit, dans une optique de fantasme ; mais il faut adhérer.
Pas de surprises donc avec S Friends. Piyoko Chitose, comme une majeure partie du catalogue de Tonkam d'ailleurs, est une mangaka à fuir et ce one-shot ne fait malheureusement que confirmer ce triste constat.

Date de dernière mise à jour : 06/09/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site