The tyrant who fall in love - Hinako Takanaga

 

INFORMATIONS

Titre : The tyrant who fall in love
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Hinako Takanaga
Editeur : Taïfu
Nombre de tomes : 9 au Japon, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Tetsuhiro Morinaga est amoureux de Sô-Ichi Tatsumi depuis bientôt plus de quatre ans. Ce dernier est macho, violent et surtout homophobe... Morinaga est conscient du peu d'espoir qu'il a de voir un jour son amour pour Sô-Ichi se concrétiser, lorsque soudain une occasion unique se présente à lui... Ses sentiments parviendront-ils à toucher le coeur de son partenaire ?!

AVIS

Après Rien n’est impossible, une romance remplie d’humour où de tendresse où Hinako Takanaga cherchait encore son style graphique, la mangaka a choisi de se pencher sur l’un des protagonistes secondaires : le frère de Tomoe, Sô-Ichi, un homophobe invétéré qui n’a eu de cesse de mettre des bâtons dans les roues du désormais petit ami de son frère. Or, le meilleur ami de Sô-ichi, Morinaga, est amoureux de lui. Autant dire qu’en aimant un caractère pareil, il n’a pas fini d’en baver… pour notre plus grand bonheur !
Disons-le tout de suite, Hinako Takanaga offre avec The tyrant who fall in love l’un des titres les plus incontournables de la yaoi-sphère. Tout d’abord parce que son style graphique est à son apogée, et que les planches se présentent toutes plus superbes les unes que les autres. Les autres éléments stylistiques sont également remarquables : l’humour, le rythme, les passages touchants, tout fonctionne à la perfection et bénéficie d’une expressivité hors-normes. Chaque page, chaque chapitre, chaque tome est une merveille, rien de moins. Une merveille que l’on parcourt avec enthousiasme, dynamisme, émotion, avec le cœur en papillon et le sourire aux lèvres, et dont on ressort forcément de bonne humeur et les yeux pleins d’étoiles.
The tyrant who fall in love est une longue série, et comme beaucoup de comédies romantiques de longue haleine, elle fonctionne par parties. Un côté répétitif finit donc par s’instaurer, surtout dans leurs débuts où Morinaga est invariablement déçu du fait que sa relation avec Sô-ichi n’avance pas autant qu’il l’avait cru quelques pages plus tôt. Néanmoins, la mangaka réussit à proposer des aventures variées (où les protagonistes de Rien n’est impossible font d’ailleurs quelques apparitions) et surtout des avancées significatives (bien que TRÈS progressives) à chaque conclusion. On ne cesse donc, progressivement, de se rapprocher du but, et voir nos protagonistes qui patinent tellement se rapprocher peu à peu en devient d'autant plus délectable !
Un autre point fort de ce manga, c'est son personnage principal, Sô-ichi. Si vous aviez du mal à comprendre le concept de "tsundere", eh bien Sô-ichi est là pour l'illustrer dans toute sa splendeur. Rarement manga yaoi aura proposé un protagonistes aussi ouvertement homophobe, colérique et haineux par certains aspects. Et pourtant, c'est justement ce qui le rend d'autant plus touchant, mignon, émouvant, quand Sô-ichi laisse transparaître ses sentiments et sa sensibilité de plus en plus difficile à cacher. Les quelques passages où il cède enfin constituent une victoire immense pour Morinaga, et une satiscation sans borne pour le lecteur !
Humour, émotion, rapprochement progressif : tous les ingrédients sont réunis pour une comédie romantique de haut vol, dont tous les volumes constituent un régal inégalable. Absolument incontournable pour toute fujoshi qui se respecte !

Date de dernière mise à jour : 22/03/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site