Steal Moon - Makoto Tateno

steal-moon.jpg

INFORMATIONS

Genre : Science-fiction
Mangaka : Makoto Tateno
Éditeur : Taïfu
Nombre de tomes : 2, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Nozomi gagne sa vie en remportant des combats de rue, jusqu'au jour où un homme mystérieux du nom de Coyote le bat avant de le vendre à un site internet pour voyeurs. Nozomi découvre alors l'existence d'un gigantesque réseau de surveillance et apprend que c'est dans le seul but de démanteler ce réseau qu'il a été kidnappé par Coyote. Les sentiments de Nozomi se font de plus en plus forts pour son ravisseur... Jusqu'au moment où il apprend la terrible vérité...

AVIS

Ce qui démarque fortement cette série, c'est l'immense différence de qualité entre le premier et le second tome. En effet, le premier est assez médiocre et guère engageant, alors que le second se révèle très sympathique.
Steal Moon surfe sur un genre rarement usité en yaoi : la science-fiction. Malheureusement, la façon dont c'est amené dans le premier tome ne donne guère envie de s'y pencher : après un début très rapide, on pénètre dans un univers voyeuriste de télé-réalité malsain où les personnages ne sont guère attirants. De prime abord, Kai ne motnre pas beaucoup de caractère, et la seule présence de deux très jeunes enfants fait immanquablement penser à du shota (quand bien même il n'y en a pas du tout). L'intrigue générale paraît d'abord totalement farfelue et semble n'avoir ni queue ni tête, de plus les sentiments entre les protagonistes naissent un peu tout seuls et on n'y croit pas vraiment, bref le premier volume a de quoi tromper son monde.
C'est sans compter sur un énorme retournement de situation qui a lieu tout à la fin du premier opus, à la suite de quoi l'intrigue prend une toute autre allure dans le volume suivant. On découvre alors un fil rouge plus suivi, avec un but clair, des personnages qui savent ce qu'ils veulent. Bref, le second tome parvient à exploiter l'univers SF, qui a gagné en cohérence, et tresser un récit plein de rebondissements, avec une vraie histoire couplée avec une histoire d'amour. Car oui, si l'histoire d'amour était mal amenée dans le premier tome, on se surprend par la suite à malgré tout s'émouvoir face à ces sentiments passionnels. Tous les ingrédients sont donc réunis pour un manga yaoi atypique, original et bien construit. Dommage que cela n'ait pas été le cas dès le début, ainsi cette série ne nous laisserait pas ce sentiment très mitigé que l'on ressent finalement à la lecture de l'ensemble.
Néanmoins, la SF étant un genre rare dans le yaoi, on peut sans doute conseiller ce manga, mais en insistant bien sur le fait qu'il faut absolument lire jusqu'à la fin, le premier tome n'étant pas du tout représentatif de la qualité de l'ensemble. Mais s'il faut choisir entre plusieurs titres SF, il vaudra mieux s'orienter sur Jihai si l'on peut se contenter de shônen-ai, ou Core Scramble si l'on adhère au graphisme.

Date de dernière mise à jour : 25/11/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site