Tomes de Rules

Tome 1

Ce premier tome de Rules nous présente une histoire contée avec justesse et maturité, pourvue de personnages authentiques et surtout d'un réalisme assez exceptionnel pour un manga yaoi. Le ton, juste de bout en bout, émeut par sa vraisemblance et sa sobriété. On s'attache aux personnages et à leurs personnalités travaillées : Yuki qui est homosexuel, amoureux de son meilleur ami et sort avec Hikaru pour mieux le supporter ; Hikaru, qui est bi, adulte et compréhensif ; et Atori, qui est hétéro, mais accepte l'homosexualité de son ami sans pouvoir y répondre. L'intrigue, qui ne se contente pas de jeter  Atori dans les bras de Yuki  et présente de ce fait une fin plus réaliste, mérite une mention de par son originalité. Rules est un manga qui ne se contente pas de réécrire les clichés de ses prédecesseurs. Cet excellent titre fait d'emblée figure d'indispensable dans votre bibliothèque yaoi ! 

Tome 2

Changement d'optique dans ce second tome de Rules, qui se penche maintenant sur Atori. Troublé par la déclaration de Yuki, Atori se rend compte qu'il n'est pas indifférent aux amours entre hommes ; il se demande s'il n'est pas gay lui aussi. Dans l'espoir de clarifier ses propres sentiments, il entame une relation avec Tôru, un jeune prostitué que lui a présenté Hikaru. Bien vite, ses sentiments dépassent ses attentes... Bien que son manga tombe dans le stéréotype "tous les persos sont gays", Kano Miyamoto réussit à présenter l'intrigue de façon à ce que soit sinon réaliste, du moins touchant. L'empathie nous pousse facilement à vouloir y croire. Et bien entendu, l'autre bonne surprise, c'est de retrouver l'un des protagonistes principaux de Lovers and Soul après la fin de ce dernier, qui fait un joli un cross-over entre deux oeuvres et signale aussi que la vie continue même après un événement malheureux. Une fois de plus, ce tome est tout en délicatesse et présente des personnages authentiques à la psychologie à fleur de peau. Ce manga reste dans l'excellence ! 

Tome 3

Alors que Yuki et Hikaru sont en couple, on peut presque en dire autant d’Atori et Tôru, cependant de leur côté la situation est loin d’être aussi fluide et facile. En effet, Atori n’a guère d’expérience de l’amour, encore moins de l’amour homosexuel, tandis que Tôru traîne un passé difficile et l’ombre de son ancien ami décédé. Aucun des deux ne sait comment réagir avec l’autre, ce qui ne va pas sans difficulté, notamment pour leur entourage, leurs amis étant là pour les soutenir ou les modérer.
Une fois de plus, on reste confondu devant le talent de Kano Miyamoto pour retranscrire des personnages incroyablement humains et le réalisme de son récit. Elle aborde des thèmes difficiles avec beaucoup de retenue, sa sobriété donnant précisément à ses manga leur justesse de ton caractéristique. Ce troisième volume se situe dans la continuité du second et se lit avec tout autant de plaisir, confortant cette série dans les yaoi à connaître.

Date de dernière mise à jour : 17/03/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site