Rules - Kano Miyamoto

 rules-1-taifu.jpg

INFORMATIONS

Titre : Rules
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Kano Miyamoto
Éditeur : Taïfu
Nombre de tomes : 3, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Yuki, un lycéen, a des doutes quant à sa sexualité. Il rencontre Hikaru dans le quartier gay et couche avec lui. Les deux jeunes hommes deviennent amants mais le cœur de Yuki appartient à Atori, son camarade de classe et ami. Yuki parviendra-t-il à assumer sa sexualité et à avouer ses sentiments à Atori ? Et que ressent vraiment Hikaru ?

AVIS

Incontestablement une excellente série à connaître absolument ! Néanmoins, il faut savoir qu’on y retrouve des personnages du one-shot Lovers and Souls, et que par conséquent il vaut mieux avoir lu celui-ci avant de s’atteler à Rules, puisqu’on y découvre ce que deviennent certains protagonistes après la fin de l’histoire.
Rules met en scène quatre garçons : Yuki, Atori, Hikaru et Tôru. Au début, Yuki est amoureux d’Atori et se console dans les bras d’Hikaru. Mais l’histoire ne tarde pas à évoluer et les lier plus étroitement. On pourrait se dire « encore le cliché du tous les gars sont gays », et ce n’est totalement faux, mais Kano Miyamoto réussit à brosser son intrigue de façon à ce que ça paraisse réaliste, suffisamment en tout cas pour que l’on souhaite y croire.
Sa justesse de ton est l’une des plus grandes qualités de ce manga. La sobriété narrative et l’absence de pathos n’empêche pas les sentiments d’être très présents, à fleur de peau, tandis que des thèmes difficiles sont abordés et rendus d’autant plus poignants de par l’absence de jugement. Le traitement scénaristique ne fait pas dans la facilité non plus. D’ailleurs, avec trois tomes, Rules bénéficie d’une longueur idéale : c’est développé sans traîner en longueur.
L’autre raison pour laquelle ce manga est excellent, c’est ses personnages. Attachants, approfondis, ils possèdent des personnalités marquées et connaissent des évolutions qui les rendent extrêmement humains.
Enfin, le récit en lui-même possède quand même une certaine originalité pour du yaoi, le plus marquant étant que même si Yuki est fou amoureux d’Atori au début, ce n’est pas pour autant qu’il finit dans ses bras. Ce qui est vraiment agréable puisque pour une fois, on ne se retrouve pas devant un yaoi où tout est cousu d’avance.
Mention spéciale aux scènes de sexe, qui sont présentes sans donner ouvertement l’impression d’être là juste pour être là, comme ce qu’on voit dans la plupart des autres séries.
En bref, un manga indispensable et une mangaka à connaître absolument si ce n’est pas déjà le cas.

Date de dernière mise à jour : 17/03/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site