Tomes de Kimi ga koi no oboreru

 kimi-ga-koi-ni-oboreru-manga-volume-1-simple-64087.jpg

C'est avec beaucoup de plaisir que l'on retrouve certains protagonistes de Kimi ga koi ni ochiru, sous un autre angle cette fois-ci ! Tout comme The tyrant who fall in love déplaçait l'intrigue sur d'autres protagonistes de Rien n'est impossible, Kimi ga koi ni oboreru se penche sur les personnages exclus du triangle amoureux pour brosser une nouvelle romance, encore plus développée et passionnante que la précédente. On découvre mieux le pourquoi du comment du caractère de Seiichirô à travers les yeux de Jinnai ! Approfondissant l'univers de Kimi ga koi ni ochiru, lui apportant un éclairage inédit, développant des personnages déjà connus, Kimi ga koi ni oboreru a tout pour plaire et se révèle délicieux, plein de sentiments, romantiques à souhait, bref digne de cette mangaka incontournable ! Ce n'est peut-être pas son meilleur manga, mais il est en bonne place malgré tout et donc, à ne pas manquer ! 

Tome 2

Après un premier tome superbe, Kimi ga koi ni oboreru se poursuit avec une qualité équivalente. On reste dans le plus pur style de la comédie romantique, avec en permanence de l’humour, mais aussi juste ce qu’il faut d’émotions. On parle de confiance, de secrets, de ce qu’il est important de dire à l’autre,… Reiichiro est anxieux car il se rend compte de la façon peu orthodoxe dont il a lui-même eu Jinnai, tandis que ce dernier se voit obligé de faire montre de davantage de caractère, afin de s’imposer contre Kijima qui s’immisce dans leur relation, mais pas forcément pour les raisons qu’on croit. La jalousie et les doutes vont cependant rendre leur couple plus fort.
Si l’irruption d’un troisième homme afin de former un triangle amoureux est un coup assez classique et pas forcément réaliste, la narration est suffisamment bonne pour rendre les réactions des personnages crédibles et faire en sorte que l’on s’immerge facilement dans ce qui reste, après tout, une fiction dont le seul but est de nous faire rêver. Pari réussi haut la main avec ce manga qui, en plus de nous éblouir visuellement, nous fait palpiter le cœur. Les pages sont pleines de sentiments, y compris et surtout dans les rares scènes un peu « chaudes » (mais rien de hard, juste la sensualité nécessaire !)
Les péripéties amènent donc les personnages à évoluer, et c’est avec beaucoup de plaisir que l’on dévore ce manga hyper qualitatif, indispensable à toutes les yaoistes !

Tome 3

kimi-ga-koi-ni-oboreru-manga-volume-3-simple-73571.jpg

Dans ce troisième et dernier tome de Kimi ga koi ni oboreru, Hinako Takanaga ne nous offre rien de moins qu'un concentré d'émotion pure ! La reine de la comédie romantique laisse d'ailleurs l'humour légèrement de côté tant la tension amoureuse est grande dans cette dernière ligne droite.
L'attachement mutuel des deux personnages est mis à rude épreuve par les rivaux et rivales. On nous parle de jalousie et de confiance, de position sociale, de devoirs et de respect, mais plus que tout, il est d'abord question d'un amour si grand qu'il ne peut plus être raisonné et aboutit à une souffrance, à des actes qui peuvent être regrettés. Il est aussi question de prise de conscience de ses propres dérives, de faire des choix pour préserver ce qui nous est cher. Et enfin, on évoque le pas qui doit être fait pour pouvoir évoluer, le sacrifice éventuellement, afin de pouvoir s'accomplir sur le plan amoureux, mais aussi sur le plan personnel.
Bref, je ne vais pas vous raconter toute l'histoire car d'une part ce serait dommage, d'autre part un résumé ne pourrait que gâcher l'efficacité de la narration de la mangaka. Mieux vaut découvrir le récit avec ce dessin superbe et ce don pour nous raconter des histoires pleines de sentiments, qui serrent le coeur et font même, peut-être, verser quelques larmes. Sachez que juste que le choix final de Reiichiro est tout simplement bouleversant ! Jinnai comme Reiichiro nous émeuvent tout autant, et même Kijima de part son impossibilité à rester indifférent à la souffrance de Jinnai (et même si c'est pour en profiter en tentant sa chance en passant, mais qui n'agirait pas de même à sa place).
Seule petite déception : les 5 dernières pages, qui contiennent une conclusion qui aurait mérité davantage de développement, voire même une suite. Néanmoins, le lecteur conserve toute liberté pour imaginer la future rencontre de Jinnai avec ses "beaux-parents", et on imagine que la mangaka a probablement fait de son mieux avec le story-board. Mais ce n'est pas grand chose face au raz-de-marée que représente cette conclusion magnifique ! Une série à ne rater sous aucun prétexte, indispensable pour toute fujoshi amatrice de vraies histoires d'amour !

Date de dernière mise à jour : 13/10/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site