Tomes de Gravitation Remix

Tome 1

Ce gros délire fourre-tout où tout le monde se tape tout le monde a de quoi désorienter le fan non-averti de la série de base. Dans ce premier opus, on reconnaît le patte encore maladroite du début de Gravitation ; par ailleurs, la mangaka dénuée de contraintes éditoriales dans le domaine du doujinshi, s'est visiblement lâchée en se permettant tout ce qui a dû lui être interdit "officiellement". Résultat, ça part dans tous les sens, sans cohérence ni suivi. Ce premier recueil très brouillon n'intéressera que les fans hardcore de Gravitation, qui rêvaient d'assister aux ébats de leurs personnages favoris. 

Tome 2

Ce tome est une seconde compilation des doujinshi de Maki Murakami. Il ne s'agit donc pas de manga à l'origine, en conséquence de quoi l'intérêt scénaristique et la qualité ne sont pas comparables non plus et qu'il ne faut pas entamer cette lecture avec des attentes comparables sous peine d'être irrémédiablement déçu, puisque comme pour le précédent il s'agira d'au moins 150 pages de baise très graphique et mettant en scène tous les persos avec n'importe qui, en variant les pairings au gré de l'humeur de l'auteur. Au niveau du dessin, on peut relever pourtant qu'une amélioration graphique avait pu s'observer dans la série principale, et qu'on peut assister à la même dans ces doujinshi. La mangaka ne s'est pas prise au sérieux en les créant, d'où de nombreuses erreurs et de nombreuses interventions de l'auteur pour les signaler ou raconter telle ou telle anecdote. Le public visé est avant tout les fans de Gravitation frustrées par les scènes peu explicites de la série ! 

Tome 3

Maki Murakami écrit dans son introduction n'avoir aspiré qu'à écrire une oeuvre destinée à "vous accompagner agréablement pendant vos plaisirs solitaires". Voilà qui ne saurait résumer mieux ce qu'est effectivement ce volume ; par rapport aux précédents, il bénéficie du graphisme amélioré qui avait également accompagné la série principale et d'une mise en scène plus expressive grâce à laquelle but recherché par la mangaka se trouve brillamment atteint : la lecture est dépourvue de scénario mais très excitante. Dans un premier temps, Ma-kun et Taki réinterprètent le passé de NG, puis on se trouve face à un Hiroshi toujours plus déjanté qui s'envoie en l'air avec K et Yûji. Il n'y a que des scènes de baises, mais de bonnes scènes de baise. À réserver toutefois aux fans de Gravitation restées sur leur faim par le côté plutôt soft de la série initiale. 

Date de dernière mise à jour : 10/06/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site