Dog Style - Modoru Motoni

dog style

INFORMATIONS

Titre : Dog Style
Genre : Vie quotidienne, lycée, voyous
Mangaka : Modoru Motoni
Éditeur : Taïfu
Nombre de tomes : 3 au Japon
Rating : M

RÉSUMÉ

Miki Terayama sauve Teru qui manque de se faire malmener par quelques punks. Ils fréquentent tous les deux d’autres mecs... mais une chose en amenant à un autre, ils commencent à fricoter. Teru agit comme un chien errant qui n’a pas été nourri depuis dix jours.
Il consomme l’amour de Miki avec rapidité et grossièreté, ce qui au bout du compte peut s’avérer être douloureux! Finalement l’histoire d’amour de Dog Style volume 1 est ici ... dans la chair !
(Ne vous fiez pas au résumé du quart de couverture qui ne correspond pas à l’œuvre et contient de plus une monumentale faute de français.)

AVIS

Une bonne surprise que voilà ! Bien qu’il soit ancré dans la vie quotidienne et que les sentiments et autres questionnements sur l’amour y tiennent une certaine place, pas primordiale cependant, ce manga ne constitue pourtant pas une romance à part entière dans le sens où les deux personnages se rapprochent mais de façon naturelle, sans se trouver tout de suite transi d’amour l’un pour l’autre. Au contraire même, leurs attitudes et leurs comportements se rapprochent presque de ceux de vrais hommes : ainsi en va-t-il de leurs sourires complices, de leur franche camaraderie, de leurs sourires moqueurs échangés (et si expressifs), et de leur tendance commune à la bagarre qu’ils ne redoutent aucunement. On pourrait même considérer comme étant du même acabit leur désir mutuel qui les pousse à coucher ensemble, et avec un plaisir partagé, sans se décider sur-le-champ à former un couple ou à tomber amoureux ; après tout on sait fort bien que le sexe sans amour, mais avec plaisir, c’est plus facile pour l’homme ! Ils ne sentent même pas tenus d’en garder le secret, après tout, ce qu’ils font n’a rien de honteux ! Du moins entre eux…
La situation est donc crédible, et leur amitié fait plaisir à voir, pour peu on se sentirait proche d’eux. Malgré le fait qu’au début ils couchent ensemble sans s’aimer, leur relation est saine et basée sur des sentiments positifs, avec un réel respect du corps de l’autre, c’est pourquoi on se sent bien ; d’ailleurs, les lemons sont adroitement insérés de façon à servir le scénario tout en réussissant à être au pluriel et à se développer à chaque fois sur plusieurs pages ! Les dialogues insérés ci et là, les poussant à signaler à l’autre ce qu’ils attendent de lui, en ajoutent encore au réalisme puisque après tout, dans la vraie vie il est assez rare de trouver du premier coup tous les points sensibles de son partenaire.
Dans tout cela, l’amour apparaît comme un sentiment qu’ils ressentent tous deux, mais au début de l’histoire, pour quelqu’un d’autre qui ne le leur retourne pas. S’en dégage une atmosphère où le chagrin n’est pas dit, est même caché, mais demeure palpable entre les lignes. La narration, quant à elle, s’effectue avec dynamisme et humour, et la comparaison avec le chien a mine de rien du punch !
Un dernier mot sur le graphisme… Ma foi fort joli, rien d’exceptionnel mais les habituées n’en seront pas perturbées, le trait étant plutôt classique. Les arrière-plans sont souvent vides, mais après tout autant ça plutôt que des champs de fleurs alors ce n’est guère dérangeant.
Au final un manga plutôt sympa, dynamique et drôle, à essayer.

Date de dernière mise à jour : 22/01/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site