Brother - Yuzuha Ougi

brother-1-taifu.jpg

INFORMATIONS

Titre : Brother
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Yuzuha Ougi
Editeur : Taïfu
Nombre de tomes : 2, terminé
Rating : M+

RÉSUMÉ

Asuka a 12 ans lorsqu’il rencontre pour la première fois son frère par alliance, Yui âgé de 7 ans. Les deux garçons se lient immédiatement et deviennent vite inséparables jusqu’au jour où ils se retrouvent enfermés dans un cagibi. Dès qu’ils sont libérés, Yui change du tout au tout et évite Asuka, au point de partir de la maison en intégrant une école de tennis.
10 ans plus tard, Yui est devenu un champion de tennis alors qu’Asuka ne s’est toujours pas remis du départ de son « frère ». Les deux jeunes hommes finissent par se retrouver au même endroit et Yui dévoile ce qui s’est passé 10 ans auparavant et comment cela l’a transformé. La vie des garçons va-t-elle être chamboulée à tout jamais ou parviendront-ils à se rapprocher et redevenir unis comme avant.

AVIS

Brother n'est assurément pas le yaoi du siècle. Le sujet n'est pas original : il s'agit d'une histoire d'inceste assez banale, où l'inceste ne l'est d'ailleurs qu'à moitié puisque les frères le sont par alliance uniquement. Il y a un blond adulte, un brun lycéen passionné, une tentative d'oubli dans le sport; bref les divers éléments de l'histoire ne donnent pas dans le novateur. De plus, le scénario ne semble pas avoir été bâti selon un ensemble réfléchi. Si le début du premier tome pose clairement une intrigue et que la fin du second tome amène une conclusion avec une tentative de tragique assez éculée car trop déjà-vue, le milieu se compose essentiellement de chapitres assez indépendants qui ne racontent pas grand chose sinon le quotidien des deux frères. Aucun vrai fil rouge ne les relie, aussi l'intrigue d'ensemble reste-t-elle floue et donne l'impression de piétiner ou de tourner en rond.
Et pourtant, Brother ne se révèle pas une lecture si désagréable que cela. En effet, il y a de la légèreté et beaucoup d'humour dans ce récit qui n'est absolument pas à prendre au sérieux, qui ne contient pas une once de réalisme (même sentimentalement parlant : comment croire en effet à des sentiments à la fois si intenses et durables, empêchant les personnages d'oublier l'autre et sur plus d'une dizaine d'années ?) et qui d'ailleurs ne semble pas prétendre à cela, raison pour laquelle ce côté fantaisiste et farfelu de l'histoire n'est pas trop dérangeant au final. Il s'agit juste de lire sans réfléchir, du faire du passe-temps récréatif en somme. Si l'on se contente de profiter de l'instant, Brother s'avère plutôt amusant.
Surtout, le gros point fort du manga (peut-être le seul au vu de l'absence d'intérêt du scénario et des personnages), c'est les scènes sexy très nombreuses et surtout très expressives. On ressent du dynamisme, de la sueur, et pour une fois les parties ne sont pas du tout floutées ou dissimulées mais au contraire, montrées avec beaucoup de précision. Ce qui rend ce manga plus émoustillant que bon nombre d'autres...

Date de dernière mise à jour : 25/10/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site