Tomes de Brother X Brother

Tome 1

Le premier tome est très engageant et soulève quantité de mystères : sur le comportement des deux frères (pas bêtement liées à des raisons superficielles du type "jtaime troooo", les raisons psychologiques étant plus obscures ainsi qu'on le découvrira petit à petits), mais aussi sur leur situation familiale (on ne tarde pas à comprendre que certains secrets de famille se dissimulent derrière cet étrange testament). Beaucoup de questionnement nous attendent au détour des pages, superbes au demeurant grâce à un graphisme détaillé particulièrement beau. Le manga, en plusieurs tomes, offre un bon développement de l'histoire, qui a visiblement été réfléchie d'emblée dans ce format. 

Tome 2

La fin de l'histoire principale amène sa dose d'émotion, et pas qu'un peu ; néanmoins, ce que l'on retiendra dans ce tome est avant tout le flash-back opéré par l'auteur pour nous replonger dans le passé et nous narrer la rencontre entre Masato et Kaname. Comment les deux frères en sont-ils venus à tisser cette relation incestueuse dépourvue d'amour et pourtant stable et nécessaire ? Avec un graphisme toujours aussi efficace (à la fois splendide et très expressif), Hirotaka Kisaragi nous dresse le portrait de personnages torturés, dont le psychisme travaillé et la personnalité marquée leur donnent une certaine crédibilité. Il nous permet de mieux comprendre la situation qu'a dû affronter Sôichirô plus tard. L'émotion est au rendez-vous, et confirme ce manga dans son statut d'incontournable. 

Tome 3

Alora que les deux premiers tomes se distinguaient au sein du marché par leur originalité et leur série, ce volume ramène la série sur des sentiers plus classiques en esquissant une romance bel et bien sentimentale entre Sôichiro et Kaname, et en faisant intervenir un tierce protagonistes, un acteur arrogant décidé à gêner Sôichiro en s'intéressant à lui d'un peu trop près (ce qui n'est pas très original non plus). Néanmoins, sur le plan romantique c'est quand même très sympa à lire, d'autant que la narration d'Hirotaka Kisaragi fait très bien ressortir tous les sentiments des personnages et le suspens de certains passages. Seules petites déceptions, le fait que la "guériron" de Kaname s'opère peut-être un peu rapidement, et le dessin qui est un poil en-dessous des deux opus précédents. Sinon, cela reste un sympathique manga. 

Tome 4

La deux premiers tomes étaient définitivement les plus intéressants de la série. Le troisième offrait un dénouement, et l'auteur aurait tout aussi bien fait de s'arrêter là. Car si cette suite est mignonne et agréable à lire, portée par un graphisme toujours au plus haut niveau et capable de donner un charisme fou aux expressions des personnages, son utilité réelle pour l'histoire n'est pas très convaincante. Sôichiro et Kaname sont désormais en couple, il n'y a plus guère de suspens à ce niveau-là, et à la rigueur on se régale des câlins et des sentiments clairement visibles qu'ils se portent, le point auquel ils tiennent l'un à l'autre les rendant touchants. Le reste de l'histoire n'offre pas grand intérêt : l'arrivée d'un nouveau personnage au caractère aussi détestable que stéréotypé fait retomber la série dans des schémas plus conventionnels tandis que la partie concernant l'héritage ne s'avère pas très intéressante. Cette série, qui frisait l'excellence dans ses premiers tomes, aurait mieux fait de se montrer plus courte pour rester dans de hautes sphères qualitatives. Ceci dit, bien que la lecture de ce tome ne soit pas désagréable du tout, bien au contraire ; elle ne fait juste pas honneur à ses prédécesseurs.  

Tome 5

Inutile de rechercher dans ce tome final l'intensité dramatique des débuts qui faisait de Brother X Brother une série extraordinaire et unique : elle s'est définitivement évaporée. L'auteur nous apprend dans son wild talk de fin de volume avoir conçu ce dernier comme un épisode bonus (un épisode bonus très chaste du reste : aucune scène de sexe !), ce qu'il est effectivement avec un happy end si doucereux qu'il en devient écoeurant même pour les plus fleur bleue d'entre nous. La lecture reste agréable grâce à un beau graphisme et un style narratif maîtrisé, néanmoins on aurait apprécié un bonus en un chapitre plutôt qu'en un tome, puisqu'on se retrouve finalement avec un livre qu'on se sent obligé de lire pour terminer la série, alors même qu'il n'apporte strictement rien à celle-ci. Le mangaka aurait mieux fait d'en rester à ses trois tomes, qui constituaient un excellent récit complet, au lieu d'allonger son récit avec deux autres tomes (quand même 40% du tout au final) parfaitement inutiles. 

Date de dernière mise à jour : 10/02/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site