Father's Vampire - Kotaro Kobayashi

fathers-vampire-1-soleil.jpg

INFORMATIONS

Titre : Father's Vampire
Genre : Fantastique
Mangaka : Kotaro Kobayashi
Éditeur : Soleil
Nombre de tomes : 2 au Japon, terminé
Rating : T

RÉSUMÉ

Claude, un vampire au caractère bien trempé, à la recherche de sang frais, use de son charme pour travailler en tant que serveur lors de soirées mondaines. Au cours de l’une d’elles il fait la rencontre d’un beau jeune homme qui se met à le taquiner et à le titiller. Pensant avoir trouvé des proies faciles devant une église, Claude revoit ce même homme qui l’en empêche avec un chapelet et l’affaiblit jusqu’à qu’il s’évanouisse. Notre vampire se réveille plus tard dans une chambre de l’église. Cet homme mystérieux dénommé Lucien est prêtre et connaît la véritable nature de Claude. À partir de ce jour, il lui propose de le loger et de le nourrir contre son travail à l’église, ce qu’il refuse catégoriquement. Mais il n’a d’autre choix que d’accepter, en effet, Lucien a un certain pouvoir sur lui grâce à ses chapelets et à d’autres potions. Ce dernier s’amuse de Claude, et en fait ainsi son nouveau joujou. Lucien aime particulièrement les créatures maléfiques pour une raison mystérieuse...

AVIS

Les boys love des éditions Soleil ne volent en principe pas très haut, eh bien ce n'est pas Father's Vampire qui constituera l'exception à la règle. Comme ses pairs, ce manga se pose comme un titre sans queue ni tête dans lequel on recherche vainement le scénario, les tribulations des personnages ayant lieu chapitre après chapitre, sans qu'il n'y ait de fil rouge pour l'ensemble.
Pour faire bref, voici tout ce que ce manga n'a pas : un scénario suivi, des personnages approfondis et complexes, un univers fantastique richement développé (on voit un peu les oreilles du lycanthrope, le fantastique s'arrête plus ou moins là malgré la myriade de créatures censément surnaturelles), du sérieux ou de la psychologie. Voici ce que vous y trouverez à la place : de la légèreté (le terme « superficialité » conviendrait peut-être mieux encore), de l'humour, des sous-entendus sexuels.
Pour ce dernier point, on insiste bien sur l'expression « sous-entendus ». Car oui, contrairement à d'autres manga de la collection Eros, là où Father's Vampire fait fort, c'est de réussir à faire dans la demi-mesure sur tous les points, même celui-là. Donc, il y a des sous-entendus sexuels en permanence, mais visuellement, on ne voit rien, au point que la mention « pour public averti » paraît presque excessive.
Father's Vampire de Soleil est donc un énième BL léger, sans suivi scénaristique, où l'humour ou plutôt le délire prime sur tout le reste. Graphiquement, c'est assez correct mais sans être beau, les formes de visages étant un peu bizarres. Dans l'ensemble, pas de quoi fouetter un chat.

Date de dernière mise à jour : 18/07/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site