World's End - Eiki Eiki

INFORMATIONS

Titre : World's end
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Eiki Eiki
Editeur : Asuka
Nombre de tomes : 1
Rating : Soft

RESUME

Au travers de cinq histoires touchantes, Eiki Eiki développe son univers unique et renoue avec plusieurs personnages issus d'histoires déjà publiées. Découvrez en particulier les événements qui ont précédé et suivi Dear Myself, cette histoire drôle et originale d'un jeune amnésique confronté à un petit ami dont il a tout oublié.

AVIS

Bien que le résumé présente ce volume comme une réunion de cinq histoires courtes, en vérité les histoires en question sont beaucoup moins dispersées que cette phrase ne le laisse en entendre. En effet, une bonne moitié du tome reprend les personnages de Dear Myself, pour montrer comment ils vivaient ensemble durant l'amnésie d'Hirofumi et comment leur histoire se poursuit par la suite. Quant à "Un papa de 18 ans", il s'agit de deux chapitres mais qui se suivent. De sorte qu'en fait, la seule histoire courte indépendante c'est "Un baiser pour une lune de miel" (et encore, apparemment c'est la suite d'un autre manga qui n'a pas été publié en France"). Donc il y a plusieurs histoires mais ce n'est pas non plus un vrai recueil de nouvelles comme Electric Hands ou Révélations...
Sinon comme toujours j'aime beaucoup le graphisme de cette mangaka, ce sont mes goûts certes mais je vais pas revenir là-dessus ^^. J'ai plutôt apprécié de retrouver Daigo et Hirofumi, comme auparavant leur histoire ne casse pas des briques et n'est pas forcément super réaliste, mais c'est intéressant de voir comment ils évoluent et comment les difficultés les rattrapent. L'histoire est sentimentalement moins intense que Dear Myself, mais j'ai aimé le seul fait de retrouver ces personnages, alors ça m'a suffi.
Les autres scénarios sont un peu plus frustrant yaoistement parlant : Un baiser pour une lune de miel manque de développement (normal puisque c'est une conclusion --') et Un papa de 18 ans n'est pas un vrai yaoi, sauf concernant le somnambulisme du papa en question qui le pousse à faire des bizarreries à son beau-fils x) mais sinon il n'y a pas vraiment d'histoire d'amour, ou en tout cas pas entre hommes. Juste que la situation est marrante pour un manga et aurait mérité d'être mieux développée dans un autre contexte.
Bref, comme la plupart des yaoi d'Asuka, ce volume est largement dispensable mais pas non plus foncièrement désagréable à lire, pour peu d'aimer le yaoi au point de s'en montrer peu exigeant, ce qui est mon cas XD.

 

Sous-pages :

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site