Viewfinder - Ayano Yamane

INFORMATIONS

Titre : Viewfinder
Genre : Mafia pour l'histoire principale, mais d'autres genres (généralement vie quotidienne) sont disséminés ça et là entre les chapitres
Mangaka : Ayano Yamane
Editeur : Asuka
Nombre de tomes : Prépublié en France dans BeXBoy, 5 tomes au Japon
Rating : M+

RESUME

Takaba Akihito est un photographe indépendant, toujours à la recherche du moindre scoop qui fera décoller sa jeune carrière. C'est lors d'une de ses enquêtes qu'Akihito fait la connaissance d'Asami Ryuichi, grosse pointure de la mafia japonaise. Ce que le jeune homme ne sait pas, c'est que cette rencontre va faire basculer sa vie : il sera la cible incessante du Yakuza qui prendra un plaisir pervers à prouver à notre jeune héros que sa vie lui appartient. Et le destin semble nous démontrer que cette relation a bien lieu d'être ; Akihito et Asami ne cesse de se croiser (et de s'entrecroiser XD), parfois par le plus simple des hasards et pour notre plus grand plaisir.
La relation qu'entretiennent ces deux hommes prendra une toute autre tournure avec l'apparition de Liu Feilong, leader d'une organisation mafieuse chinoise, et dont le passé qu'il a en commun avec Asami le pousse à considérer celui-ci comme étant son ennemi. Akihito devra jongler avec ses deux bourreaux, et il s'apercevra que ce que lui inflige Asami n'est rien comparé à ce qui l'attend auprès de Feilong.

AVIS

Viewfinder est l’une des séries les plus connues de la yaoi-sphère. Avouons-le, durant les premiers tomes, il est d’abord difficile de comprendre pourquoi. Il faut dire que le manga n’a pas bénéficié d’un démarrage fameux, et offre d’abord des scènes SM à faire fuir n’importe qui, mélangées à des chapitres de séries complètement différentes, où les semblants d’histoire se présentent comme courts, archi-hards, superficiels et peu développés.
Néanmoins, cette situation ne dure pas. Il faut s’accrocher, mais au bout de quelques volumes, Viewfinder change d’orientation et devient une série plutôt sympathique. L’univers yakuza se révèle dès lors un allié en présentant une certaine dureté qui change des lycées et autres chambres d’hôtes, tandis que les mâles tous plus charismatiques les uns que les autres (y compris l’uke, qui réussit à être classe même dans les pires moments) se tournent autour, entre séduction et affrontements. Petit à petit, on apprend à découvrir les passés de ces protagonistes tandis que la relation entre Asami et XXX s’approfondit et devient de plus en plus sensuelle, sentimentale et crédible. Parallèlement, la série ne cesse jamais de nous offrir des scènes d’action, de suspens, et de sexe.
Par conséquent, il ne faut pas s’arrêter aux premiers volumes : Viewfinder, ce n’est peut-être pas génial (en tout cas pas autant que certaines voudraient bien le faire croire), mais ce n’est pas si mal non plus. À tester jusqu’à la fin (ou de moins jusqu’à la fin des tomes déjà parus), ou pas du tout.

Sous-pages :

Date de dernière mise à jour : 11/03/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site