Silent Love - Hinako Takanaga

 

INFORMATIONS

Titre : Silent Love
Genre : Scolaire, romance
Mangaka : Hinako Takanaga
Éditeur : Asuka
Nombre de tomes : 2, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Satoru Tôno est amoureux depuis très longtemps de Keigo Tamiya mais sa timidité l'a toujours empêché de faire sa déclaration. Jusqu'au jour où c'est Keigo qui se déclare ! Surpris et choqué, Tôno répond du bout des lèvres. Son visage est totalement inexpressif, il n'arrive pas à montrer ses sentiments. Les malentendus s'enchaînent, nos deux amoureux vont-ils réussir à se comprendre ?

AVIS

Bon… Je vais pas être très objective avec cette série du fait que c’est un genre qui me plaît énormément : j’adore les amours adolescentes, timides et juvéniles, pleines d’innocence et de tâtonnements. Et en l’occurrence j’apprécie particulièrement le personnage de Tôno, déjà parce que je me reconnais dans son problème (oui, on connaît ça, l’impossibilité d’exprimer ses sentiments, se faire comprendre de travers, se faire engueuler alors que c’est pas du tout ça et se mettre à pleurer dès qu’on nous met trop de pression), ensuite parce que ses rougissements soudains le rendent par contrastes extrêmement mignon dans ces passages.
Bien sûr l’histoire reste assez facile donc ça ne touchera pas tous les publics, surtout ceux qui seraient lassés des séries toutes roses car c’est ce que c’est, et d’aucuns pourraient voir une exagération dans l’inexpressivité de Tôno – ce n’est pas mon cas car l’auteur joue clairement avec les expressions de ses personnages, l’humour se révèle donc d’autant plus efficace qu’il est évident que le ton ne se prend pas au sérieux. Les chapitres constituent chacun une petite intrigue à part entière, racontant les aléas de leur couple au gré des difficultés externes (arrivée d’une fille, retour d’un ami d’enfance, etc) ; cette construction rend la série particulièrement agréable à suivre dans le magazine BeXBoy car il n’y a guère de difficulté à s’y retrouver. Le seul défaut que je trouve véritablement à ce manga est que les deux personnages couchent trop vite ensemble, leur première fois paraît aussi naturelle que respirer…
Sinon, pour le graphisme, il s’avère assez joli ; pas particulièrement remarquable mais il porte le support avec efficacité et cela suffit. Dans l’ensemble, on a droit avec Silent Love à une série classique, légère et mignonne, destinée aux plus jeunes, qui ravira aussi les anciennes ayant conservé leur candeur.

Sous-pages :

Date de dernière mise à jour : 21/01/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site