Sensual Strangers - Ayano Yamane

sensual-strangers-asuka.jpg 

INFORMATIONS

Titre : Sensual Strangers
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Ayano Yamane
Éditeur : Asuka
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Alors qu’il vient de se marier à bord d’un magnifique paquebot de plaisance avec la femme qu’on lui a choisi, Ranmaru, héritier d’un clan de yakuzas, commence sa nuit de noces au bar, pour la finir dans les bras de Al, le charmant capitaine du bateau. Peu de temps après, le destin les réunit en Italie où, ensemble, ils iront au devant d’incroyables dangers !

AVIS

Avec Sensual Strangers, Ayano Yamane met en scène une histoire burlesque, distrayante mais avare de qualités objectives. Le graphisme est assez plaisant, quoique pas encore aussi abouti que ce que l'on peut observer dans Viewfinder ou plus encore, Crimson Spell. Par contre, l'histoire est plutôt à prendre au second degré si l'on veut en profiter, tellement elle semble farfelue.
L'intrigue se passe sur la Méditerranée, puis à Rome, néanmoins le cadre n'a rien de très différent du Japon puisque le personnage principal se balade en kimono et en geta, qu'il accompagné d'un groupe de maffieux et, à Rome, retombera précisément sur "la" bande rivale. Ajoutons quelques coïncidences et/ou invraisemblances du même type (il retombe comme par hasard sur le gaillard avec qui il a couché la veille, il retrouve son groupe "à Rome" comme si Rome c'était le hameau du coin,...) et l'on obtient une intrigue rapide, presque expédiée, où tout coulisse un peu trop bien.
Sur le plan de l'histoire, Sensual Strangers n'a rien de bien mémorable. À vrai dire, avec un meilleur traitement le résultat aurait pu être tout à fait appréciable ; mais le côté précipité des événements empêche de les savourer, et les scènes de sexe n'ont pas suffisamment de crédibilité ou de réalisme pour réellement en profiter. D'ailleurs, on relèvera que pour yakuza qu'il soit, le personnage principal ne se défend pas beaucoup, si ce n'est en paroles, mais sur le plan des actes il ne se montre pas très efficace.
Concernant les sentiments amoureux, on ne peut pas dire qu'il y en ait réellement. Ou plus précisément, on en parle mais ces paroles naissent sans développement émotionnel préalable, de sorte qu'elles paraissent creuses et qu'on n'y croit pas vraiment, au point de très vite oublier les avoir lues. La perversion générale qui se dégage du récit, par contre, reste à l'esprit après lecture...
Les trois chapitres de Sensual Strangers (assez nettement détachés les uns des autres, d'ailleurs, ils ne forment pas réellement une intrigue "continue") sont suivis d'une histoire en un chapitre intitulée "Le guide l'amour". Malgré son court format, cette nouvelle se révèle bien plus agréable à lire que Sensual Strangers, grâce à une meilleure gestion du rythme.
Ce n'est sans doute pas la meilleure oeuvre de Yamane, mais elle saura sans doute satisfaire ses fans - et on sait qu'elles sont nombreuses.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site