No Secrets - Tohru Kousaka et Hitoyo Shinozaki

no-secret-henshin-dekinai-asuka.jpg

INFORMATIONS

Titre : No Secrets
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Tohru Kousaka et Hitoyo Shinozaki
Éditeur : Asuka
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : T-M

RÉSUMÉ

Someya a tout d’un magnifique papillon de nuit : belle, élégante et enjouée au détail près qu’elle est… un homme. Mais son monde vacille quand l’un des jumeaux, Kuba, lui demande d’accepter un rendez-vous galant avec son ami garagiste, Honda. Déconcertée par la tolérance et la franchise du jeune homme, Someya est loin de se douter des réparations qu’il va apporter à sa vie. Entre sa véritable personnalité et l’apparence qu’elle s’est forgée, Someya tombe le masque et se dévoile… sans secrets…

AVIS

En ce qui me concerne, je ne suis pas du tout une amatrice de No Money ; même si je trouve que le manga tend à devenir de moins en moins mauvais au fil des tomes, replonger dans cet univers ne m'enchantait pas plus que cela. Et pourtant, j'ai été très surprise de découvrir en No Secrets un one-shot fort différent de l'histoire dont il est tiré.
Dans ce one-shot, le personnage principal est Someya, le travesti du club d'hôtesses. Lorsqu'un garagiste plutôt bourru s'intéresse à lui, il ne songe qu'à l'éconduire, d'autant que le jeune homme est hétéro et l'a prise pour une femme. Mais contre toute attente, Honda s'accroche et ne tarde pas à toucher le coeur de Someya. On découvre alors le passé difficile de ce garçon déçu de ne pas avoir su gagner l'affection de son père, et ayant cherché à se construire un autre personnage à travers le travestissement...
Le récit est à la fois plus vrai, plus émouvant, et plus profond que l'est No Money, ce qui est très surprenant car il est vrai que lorsqu'on lit un dérivé d'un univers, on s'attend à retrouver le même esprit dans les deux, ce qui n'est pas le cas ici. No Secrets s'avère ainsi une très bonne surprise et a de bonnes chances d'être apprécié même des plus allergiques à ce manga.
Le meilleur est qu'il s'agit d'une véritable romance. Eh oui, de long en large ! Les scènes de sexe à outrance, violentes et irrespectueuses dans No Money, n'ont pas leur place dans No Secrets. Les deux personnages s'attirent, s'émeuvent, se rapprochent... C'est seulement en fin de tome, quand ils auront appris à se s'apprécier et à s'aimer, que les personnages passeront "à l'acte". Alors certes, il n'y a pas autant de scènes de sexe que dans la série de base, mais si c'est pour les voir emplies de sentiments, c'est tant mieux ! Le final se révèle d'ailleurs digne des séries les plus romantiques...
Graphiquement, le dessin est un régal, surtout pour les tenues féminines de Someya qui sont très détaillées et classes. L'histoire nous réserve de l'émotion mais aussi de nombreux passages d'humour.
Un one-shot qui frappe fort, donc, et n'est pas à réserver aux fans de No Money, car il a toutes les qualités pour se rallier les yaoistes f'âchés avec cette série !

Date de dernière mise à jour : 29/12/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site