Toriko of mine - Reno Amagi

Toriko of mine

INFORMATIONS

Titre : Toriko of mine
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Reno Amagi
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Rui, potier, et Toriko, professeur dans une école privée, sont en couple et très amoureux. Ils décident alors d'habiter ensemble et déménagent dans un tout nouvel appartement. Mais comment va se passer leur vie à deux désormais, alors qu'ils ont des caractères si différents…?

AVIS

Toriko of mine nous conte les aventures d'un jeune couple qui a récemment emménagé ensemble. C'est un manga à vocation caricaturale, avec du comique de situation, et des chapitres bien séparés "par thème" : il y a une aventure distincte dans chacun, de sorte bien que ce ne soit pas un recueil de nouvelles, je ne qualifierais pas ce one-shot d'"histoire suivie" non plus.
C'est un yaoi qui ne se prend pas au sérieux, au ton très superficiel et qui ne tente aucunement de paraître autre chose. Les répliques stéréotypées succèdent aux situations ridicules ne recherchant absolument pas la crédibilité. Au moins, on n'est pas trompé sur la marchandise...
Au-delà du genre auquel on adhérera ou pas, ce qui est agréable dans ce manga, c'est que les sentiments sont toujours au premier plan. Certes, il y a aussi énormément de sexe, et on sent que c'est quand même la vocation première de ce titre, mais il n'y a pas de viol ni de SM ou quoi que ce soit de malsain ; quand les personnages s'essaient à une pointe d'originalité, c'est toujours dans le respect de l'autre et l'amour avec un grand A.
Notons aussi que les deux héros ne connaissent pas les aléas habituels de la plupart couples : jamais il n'y aura de triangle amoureux ou de doute sur les sentiments ou l'honnêteté de l'autre. Ce qu'ils vivent ensemble vise plutôt à les rapprocher ou à les faire mieux se connaître. D'ailleurs c'est parfois très exagéré, par exemple dans le premier chapitre, où vu leurs différences on a plutôt l'impression qu'ils ne se connaissaient pas du tout !
Sinon, on n'échappe pas au côté "rapide" et peu développé, vu que ce sont quand même des chapitres qui pourraient se lire individuellement, et à aux révélations cousues de fil blanc, comme le fait que Rui était en fait amoureux de Toriko depuis très longtemps...
Au final, même s'il y a quelques points appréciables, c'est quand même un yaoi sur lequel on peut faire l'impasse assez facilement. Il n'y a rien d'indispensable là-dedans, et même le dessin est un poil moins réussi qu'habituellement vu les visages aux formes un peu bizarres, et sinon c'est comme d'habitude chez IDP, avec des décors presque inexistants.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site