The pumpkin prince - Nozomu Hiiragi

 1082

INFORMATIONS

Titre : The pumpkin prince
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Nozomu Hiiragi
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : T-M

RÉSUMÉ

Shiranui, un voyou un peu bêta, a beau ne pas du tout être intéressé par le théâtre, il veut rentrer dans le club de théâtre du lycée simplement parce que Yôichi, qui l'a fasciné en jouant le rôle de Dolce, en fait partie. Mais, lorsqu'il passe une audition pour y entrer, à la demande de Yôichi, tout le monde est obligé de reconnaître son génie de la scène, et il se retrouve à jouer le rôle du Prince, avec un Yôichi paralysé par le trac en tant que partenaire...

AVIS

La première chose qu'on remarque dans ce manga est son graphisme, d'aspect un peu vieillot, qui sans doute ne plaira pas à tout le monde mais qui fut pour moi une agréable surprise : en effet, ça change de tous ces dessins formatés semblant tous sortir du même moule, et j'ai trouvé cela plutôt agréable.
Cependant, pour l'histoire aussi, j'ai trouvé cette lecture très sympathique. Bon, sympathique pour du IDP, hein : comme vous le savez, je suis moins sévère avec les titres de cette maison d'édition parce que généralement tout ce qu'ils sortent est tellement mauvais que dès qu'un titre est moyen, il a l'air bien. The pumpkin prince c'est comme ça aussi, ce qui ne m'a pas empêchée d'apprécier cette lecture, fut-ce avec des critères de jugement largement allégés.
En effet, j'ai trouvé l'esprit très frais, spontané et rigolo. L'atmosphère mise surtout sur l'humour et profite de situation improbable pour insérer la romance, qui est surtout sentimentale et pas juste sexuelle, au contraire même pour ce qui est de la première histoire (qui correspond au résumé). J'ai juste trouvé dommage que, comme souvent avec les histoires courtes, tout cela se déroule un peu trop rapidement, avec pas mal d'ellipses et au final une situation assez vite résolue, le récit d'ensemble manquant de développement.
Après The pumpkin prince, qui compte deux chapitres, on trouve de petites histoires en un seul chapitre : tout d'abord, Un vrai gentleman, dans lequel un homme tente de persuader un jeune garçon qu'il est réellement amoureux de lui. C'est assez convenu mais mignon pour ce qui est de la romance, sympa mais très vite oublié.
Le cambrioleur et le chat est une nouvelle qui joue sur l'image des cambrioleurs masqués. C'est une histoire assez sexuelle dont j'ai d'abord détesté l'orientation, avant de comprendre la chute qui rend le synopsis correct et en même temps convient assez bien au format court. Cela reste très très vite lu quand même...
Enfin, Bad Boy Graduation montre deux jeunes gens qui vont tenter des choses ensemble après avoir aperçu des voisines lesbiennes. C'est aussi une histoire rigolote qui aurait pu être meilleure si les personnages n'avaient pas tout de suite sauté au sexe, ce qui gâche la romance. L'humour reste heureusement très présent.
Il s'agit donc d'un recueil d'histoires courtes au style assez daté mais contenant beaucoup de fraîcheur, de légèreté et d'humour. Oui, c'est du yaoi où l'homosexualité reste superficielle, mais si on est vraiment fujoshi et pas juste lecteur occasionnel recherchant la qualité, il y a de quoi passer un bon moment... avant de se jeter gloutonnement sur les autres manga du pack, sans forcément s'attarder plus longtemps que nécessaire sur celui-là, qui bien que sympa n'a pas ce qu'il faut pour marquer durablement l'esprit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site