Tomes de Stop Bullying me !

Tome 1

stop-bullying-me-manga-volume-1-simple-71988-1-1.jpg

De la lecture de ce premier tome, on retient surtout les personnages attachants et kawaii, l’humour léger qui rend les pages assez agréables à parcourir. C’est cela qui permet à l’histoire d’échapper au qualificatif d’ennuyante, car pour ce qui est du scénario, il ne se passe pas grand-chose. C’est lent, très lent, et chaste, très chaste. Non que ce soit un défaut, vous savez que je déteste les yaoi qui se contentent de mettre du sexe et rien d’autre, mais du vide additionné à du vide, eh bien… ça fait encore plus vide, quoi. Cela dit, ces péripéties gentillettes ne sont pas désagréables à suivre, mais si vous êtes du genre à sélectionner soigneusement vos yaoi pour ne lire que de la qualité, alors vous allez être déçu. En même temps, si vous êtes ce genre de personne, alors vous n’avez probablement pas pris d’abonnement IDP, donc bon.

Tome 2

Stop bullying me manga volume 2 simple 71989

Dans ce deuxième volume, et vu qu'il n'y avait visiblement plus rien à ajouter sur Tomo et Izumi (déjà que ça ne racontait pas grand chose...), l'histoire décide de passer à d'autres personnages, en l'occurrence le traditionnel grand frère qui va vivre la traditionnelle histoire d'amour BL lui aussi (tiens donc) avec un autre garçon. On ne fait donc dans pas dans l'originalité, mais au moins il y a une histoire. Le truc, c'est Narihara a vraiment un caractère très ressemblant à Tomo, comme si la mangaka se cantonait à ce type de personnages. Heureusement, Ei ne ressemble pas à Izumi par contre, de sorte qu'on a quand même un peu l'impression de lire autre chose. Cela étant dit, la partie avec la formation de leur couple, qui est l'un des seuls éléments disons "suivables" du manga (car il n'y a pas d'histoire dans le reste), ne constitue hélas qu'une partie de ce tome. Les autres chapitres se centrent sur des petites histoires du quotidien, distrayante mais qui n'apportent pas grand chose et dont on se demande à quoi elles servent. Pour ne rien arranger, les chapitres eux-mêmes sont archi-courts, au maximum quinze pages et parfois moins, donc non seulement ils n'ont pas forcément de suivi, mais il n'y a pas forcément de quoi suivre quoi que ce soit à l'intérieur de ceux-ci. Enfin bref, tout ça pour dire que ce second tome de Stop bullying me n'est pas franchement plus trépidant que le premier et qu'il est lui aussi essentiellement composé de vide. Vide comme l'est le dessin également d'ailleurs, lequel est semblable à malheureusement presque tous les titres d'IDP, avec uniquement les personnages dessinés et le reste de la case laissé en blanc. C'est mignon, mais creux, vide, fade, pas original, bref on n'est pas loin de s'ennuyer ferme. 

Date de dernière mise à jour : 15/01/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site