School Police Love Mission - Reno Anagi

school-police-idp.jpgINFORMATIONS

Titre : School Police Love Mission
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Reno Anagi
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

L'Académie Kakyoku est constituée d'étudiants d'élite surveillés par le Comité des Détectives. Et lorsque quelqu'un s'en prend aux couples de l'Académie, c'est aux détectives d'intervenir ! Sayama et Sakurai vont faire semblant d'être amoureux pour le bien de leur enquête, mais leurs sentiments sont-ils vraiment fictifs…?

AVIS

Il y a beaucoup de yaoi qui partent du principe que l’homosexualité est la norme, que les filles n’existent pas, que tout le monde est gay et que les gens qui s’aiment couchent ensemble comme des lapins. School Police Love Mission va un peu plus que ça puisqu’il ici, non seulement l’homosexualité est la norme, les filles n’existent pas, tout le monde est gay et couche ensemble, mais en plus, il est normal et naturel que si l’on s’aime, alors on a forcément des relations sexuelles au lycée. Heureusement, les scènes sont insérées avec tellement de « normalitude » qu’elles ne sont ni voyeuristes ni malsaines.
School Police Love Mission est un manga assez joliment dessiné (un trait impersonnel, mais dont il n’y a pas à se plaindre), rigolo, avec une dose suffisante de sentimental. Pas de sérieux ou de torture psychologique par contre, parce qu’ici tout est très léger et repose avant tout sur le distrayant. D’ailleurs, et ça peut être le hic pour un public un peu plus exigeant, le scénario n’a ni queue ni tête et s’il est narré comme si tout était normal, il met en scène des éléments complètement improbables.
Jugez un peu : bon, vous savez déjà que les hommes sont naturellement en couples et qu’ils couchent ensemble au lycée ; en fait, cette pratique est tellement répandue qu’il y a un scandale actuellement, car il semblerait que quelqu’un s’amuse à détruire les duos en les prenant sur le fait puis en diffusant les photos. Heureusement, il y a dans le lycée un comité d’enquêteurs qui veille et va essayer démasquer le coupable.
Les « détectives » dont il est question ici sont donc des élèves portant un titre honorifique et faisant régner la morale dans le lycée. Dans le manga, on suit d’abord l’élection des élèves afin d’intégrer ce groupe, puis on a droit à une « enquête », et pour finir un dernier synopsis verra les personnages combattre un ordre présidentiel improbable selon lequel l’amour est interdit, ce qui bien sûr est la fin du monde.
Bref, c’est stupide et ridicule, mais si on entre dans le trip sans trop se poser de question, c’est distrayant. Il faut dire que le style n’est pas mauvais et que ça se laisse lire. Donc ça peut vous amuser ou pas. Si vous avez des exigences un peu élevées vous n’aimerez pas, en même temps si vous êtes ce type de public, alors vous n’avez probablement pas pris d’abonnement IDP donc la question ne va sans doute même pas se poser.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site