My Dear - Tamaki Kirishima

My dar idp

INFORMATIONS

Titre : My Dear
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Tamaki Kirishima
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Le soir, il se rend dans la clinique après les heures de consultation. Et Motoki, le directeur de la clinique Wada, attend ces visites avec impatience… avec son visage imperturbable de médecin. Il s’appelle Kashima, c’est un homme courageux qui s’est voué aux yakuza, et qui est l’assistant du jeune chef du groupe Kitora. Mais en réalité, c’est un homme loyal et maladroit, qui n’a de cesse de penser à son chef. Et malheureusement, Motoki est tombé amoureux de lui. Lorsqu’ils font l’amour après les consultations, ils sont comme deux bêtes affamées. Au début, il pensait qu’ils n’étaient que de simples sex friends, mais… plus leurs corps se touchent et s’emmêlent, plus il a du mal à supporter cette relation, et ses sentiments commencent à déborder. Voici l’histoire d’un amour à sens unique...

AVIS

Quand j'ai lu le quatrième de couverture, j'ai tout de suite pensé que My Dear allait me plaire. En effet, j'ai toujours apprécié les histoires d'amours désespérées, à sens unique, et l'émotion généralement poignante qui les accompagne. Cependant, la sauce n'a pas pris avec ce manga, principalement parce que les caractères des deux personnages principaux sont vraiment détestables...
Tout au long du récit, Kashima se montre odieux, il traite son partenaire avec beaucoup de mépris et prend plaisir à le tourmenter, à le faire tourner en bourrique, bref, à lui faire du mal.
Néanmoins, Motoki ne vaut pas mieux car ses pensées (qui constituent la narration) révèlent qu'il est très manipulateur et calculateur. Au final, et jusqu'au dénouement, je n'ai ressenti ni amour ni sincérité dans leur relation, ce qui ne rendait pas l'histoire très agréable à suivre...
Il n'y a que la conclusion elle-même qui soit parvenue à me faire ressentir quelque chose, en mettant en avant la maladresse et la mauvaise communication entre les deux protagonistes, dont les sentiments étaient évidemment présents depuis le début mais ils étaient à la fois incapables de le comprendre et de le reconnaître. Grâce à cette fin, j'ai refermé le manga sur une note positive, mais sinon, je dois bien avouer que la majorité de la lecture n'a pas forcément été une partie de plaisir.
Ce n'est pas une mauvaise histoire, mais pour moi, seules les dernières pages lui donnent un minimum de saveur, le reste n'étant pas particulièrement sympathique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site