I want to become your bird - Ken Homerun

 i-want-to-become-your-bird-manga-volume-1-simple-71977.jpg

INFORMATIONS

Titre : I want to become your bird
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Ken Homerun
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : T-M

RÉSUMÉ

Kei Koyama, 15 ans, n’a jamais connu l’amour... jusqu’au jour où il fait la connaissance du petit-ami de sa soeur, Daisuke Fujii, étudiant en médecine, mignon, et un peu à l’ouest. Le coup de foudre est instantané, mais pour préserver le bonheur de sa soeur, Kei doit refouler ses sentiments, ce qui s’avère de plus en plus difficile au fil des saisons...

AVIS

Au début, quand j’ai vu dès la première page que le personnage principal était du genre « petit pervers de 15 ans qui couche avec n’importe qui juste pour le sexe », je me suis immédiatement dit que je n’allais pas aimer ce manga. Je me trompais complètement ! En effet, il faut vraiment dépasser cette impression que donne la première page car on découvre par la suite, au contraire, une histoire pleine de sensibilité presque entièrement constituée de sentiment à l’état pur !
Kei tombe amoureux du petit ami de sa sœur, mais, aimant et respectant profondément cette dernière, il est bien décidé à ne jamais s’immiscer entre eux. Les différents chapitres suivent donc son quotidien auprès de celui qu’il aime sans pouvoir l’espérer. Néanmoins, ses sentiments sont forts et la limite entre eux, petit à petit, devient de plus en plus floue, et les contacts de plus en plus douloureux…
Si on se penche sur les faits exclusivement, on peut dire que I want to become your bird est un manga où il ne se passe pas grand-chose. Il n’y a pas de vraie ligne suivie pour le scénario, car tout se passe sur le plan émotionnel. La narration à la première personne est abondante et nous fait ressentir la douleur et le silence de Kei. On est touché par la sensibilité, voire la poésie de l’histoire, en permanence à fleur de peau, flirtant entre le l’interdit et le désir. Le fait que Kei ne saute pas immédiatement sur Fuji, le fait que ses sentiments ne soient pas immédiatement réciproques, donnent du crédit à cette histoire et la rendent à la fois plus touchante, plus progressive et différente de ce qu’offrent la plupart du temps les yaoi.
D’ailleurs, malgré le fait que le personnage principal ne soit pas un débutant en matière de sexe, cet aspect reste assez en retrait dans le manga. À part quelques pages où on ne voit presque rien, le sexe est largement laissé de côté. Une fois de plus, c’est avant tout les sentiments qui priment et l’aspect purement sexuel, bien qu’évoqué, ne fait rien qui pourrait gâcher l’émotion.
Le dessin est quant à lui très correct, certes classique pour du manga ou du yaoi, mais efficace ; la narration également.
Ce qui est à retenir avant tout dans ce manga, c’est qu’il s’agit d’émotion pure ; le sentiment y tient la première place, avant même le scénario. Une vraie bonne surprise qui mérite d’être découverte !

Date de dernière mise à jour : 12/08/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site