Chroniques d'un écrivain et de son éditeur - Pariko London

1048INFORMATIONS

Titre : Chroniques d'un écrivain et de son éditeur
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Pariko London
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Lorsque je le laisse m’enlacer, il devient étrangement inspiré...
Kôji Namiki, l’écrivain dont je m’occupe, est un écrivain à succès qui écrit des romans policiers. Depuis que je l’ai laissé m’enlacer pour l’aider à écrire une scène d’amour, il est persuadé qu’on sort ensemble. Contrairement à moi qui suis sans principes, lui est sincère et naïf, ce qui à parfois le don de m’énerver… Enfin bon, il est comme ça et je m’y suis habitué. Pourtant un jour, il m’a appelé en me disant qu’il partait s’amuser avec une fille… !?

AVIS

Dans ce manga, Pariko London nous emmène dans une histoire où elle a choisi deux personnages, un écrivain et son éditeur, qu'elle s'amuse à mettre en scène dans diverses histoires de sexe, chapitre après chapitre.
Alors oui, Chroniques d'un écrivain et de son éditeur est un yaoi bâti entièrement autour du sexe, ce dernier étant le fondement de base du manga, le reste étant construit autour. Pourtant, pour une fois, ce n'est pas forcément péjoratif, peut-être parce que c'est assumé et que la mangaka n'essaie pas de faire de « fausses histoires » artificielles bourrées de sexe. Non, elle a choisi un thème de base : le sexe, et chaque chapitre tourne autour d'une manière différente de façon à représenter une certaine variété de fantasmes.
L'esprit est éloigné de la romance telle que la rêve la lectrice fleur bleue. Néanmoins, ce n'est pas non plus cru, incohérent ou saugrenu comme chez par exemple Piyoko Chitose ou Ryo Takagi. Certes, ce sont des excuses montrer du sexe, mais cela reste sensuel, doux, et au final, ça a une certaine efficacité. En tout cas, s'il ne faut pas être trop exigeante pour profiter de cette lecture, il n'y a pas besoin non plus d'être dénué de sens critique. Si ce manga sera vite oublié, il ne nous en aura pas fait passer un bon moment, coquin et distrayant. On regrette juste que les dessins ne soient pas plus jolis : personnages corrects mais décors pauvres et pages très blanches.
Bref, pour ce que c'est (un manga centré surtout autour du sexe), c'est plutôt une bonne surprise. Rien d'indispensable, mais une plutôt bonne pioche si l'on considère le niveau moyen d'IDP.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site