Blooming Moon - Akira Kanbe

blooming-moon1-idp.jpg


INFORMATIONS

Titre : Blooming Moon 
Genre : Fantastique
Mangaka : Akira Kanbe
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 2, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

Haruaki travaille pour la maison Kamo en tant qu’exorciste. Il est aidé dans sa tâche par Yuzuki, dont les pouvoirs servent à le purifier et à le guérir. Mais lorsqu’un ennemi puissant s’en prend à la famille Kamo, le pouvoir de Yuzuki sera-t-il suffisant pour protéger Haruaki ?

AVIS

Dans cette courte série en deux tomes, nous découvrons une énième histoire d’exorcistes liés par paires, où l’un sert à guérir l’autre. Bien que le fantastique ne soit pas le genre le plus courant dans le boys love, il est regrettable de constater que dès qu’il en est question, on tombe un peu souvent toujours sur le même sujet. Ainsi, on avait déjà pu voir de telles paires dans Pure Love, Ze, Uragiri, ou même Crimson Spell, tous de bons ou excellents manga, et mine de rien, on se dit que cela commence gentiment à bien faire.
Néanmoins, tout le monde n’a pas pu tous les yaoi du marché, donc il est certain qu’il reste beaucoup de lecteurs qui prendront beaucoup de plaisir à lire cette série, qui offre un graphisme et un découpage très corrects et une ambiance plutôt sympa dans l’ensemble, alliant aventure, suspens et humour au fil d’événements ou d’enquêtes en lien avec le surnaturel.
Dans l’ensemble, une lecture agréable donc, qui fait passer le temps et se révèle distrayante le temps d’une heure ou deux. Un bémol toutefois, c’est qu’il est à craindre que ni les amateurs de romance, ni les amateurs de fantastique n’y trouvent réellement leur compte. Pour le dire plus précisément, je pense (mais c’est mon avis, comme toujours) qu’il y a de grandes chances pour que la plupart l’estiment « sympa sans plus » et trouvera au moins un autre manga qui fait la même chose en mieux.
En effet, la romance n’est pas forcément le thème principal de l’intrigue, et les scènes de sexe non plus. Tout au long des deux tomes, on voit la relation entre deux personnages se confirmer, dans le sens où de rapports « de travail », ils en viennent petit au petit au rapport « amoureux ». De même, on voit quelques autres couples coucher ensemble mais sans que l’amour ne soit présent, ou alors on s’interroge justement là-dessus mais pas plus de quelques pages car on passe assez vite à autre chose.
Et c’est bien tout le problème de cette série, c’est qu’elle est, d’une certaine façon, trop « riche » pour ses deux petits tomes. L’univers est assez complexe et contient des personnages plutôt nombreux. L’une des conséquences de ce fait, c’est qu’il n’y a presque aucune introduction : ni les personnages, ni leur monde ne sont présentés. Difficile dès lors de s’y attacher vraiment. De plus, si l’on comprend quelque chose, c’est d’une part grâce aux wilds talks (or la mangaka n’est pas censée se reposer sur ceux-ci pour présenter les personnages ou le cadre, elle devrait le faire dans le manga !), d’autre part par analogie avec d’autres séries du même genre. Ce n’est pas vraiment grâce à ce manga en lui-même, qui reste pas mal vide d’explications.
Vous l’aurez compris, l’aspect « fantastique » de cette série n’est pas très développé non plus, car ni les protagonistes, ni leur histoire, ne bénéficient de suffisamment de pages pour être mis en scène correctement. Si la lecture n’est pas désagréable, elle se fait néanmoins vite oublier, car quel que soit le côté auquel on s’attache, on doit bien constater qu’il manque toujours quelque chose : la romance n’est pas assez présente, les scènes de sexe rares, l’histoire pas assez développée, l’univers pas expliqué. C’est pourquoi, même si le style est agréable et rend la lecture suffisamment distrayante pour nous occuper un moment, il y a de fortes chances pour que ce manga ne marque la mémoire de personne.

Date de dernière mise à jour : 20/08/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site