Black x Black - Yuuya

1064

INFORMATIONS

Titre : Black x Black
Genre : Vie quotidienne
Mangaka : Yuuya
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M

RÉSUMÉ

D’un côté, l’indépendant Kuroi, qui croque les femmes les unes après les autres après ses heures de bureau. De l’autre, le taciturne Kurokawa, une pure beauté à lunettes. Tous les deux ont une personnalité aussi noire que leurs vêtements, et sont réputés au sein de la compagnie pour s’entendre comme chien et chat. Mais la nuit où Kuroi apprend le secret de Kurokawa, qui est en fait gay, il est envahi par un impulsif désir de l’étreindre… !? Hétéro Vs Tachi, une Love Battle dans laquelle la fierté masculine est mise en jeu.

AVIS

Kuroi et Kurogawa : deux hommes contenant le mot "noir" dans leur prénom, et ayant toujours eu pour habitude de s'habiller en noir pour cette raison. Lorsqu'ils se retrouvent par hasard dans la même entreprise, tout le monde les trouve assortis, sauf qu'ils ne s'entendent pas du tout. Du moins, jusqu'à ce que l'un découvre l'homosexualité de l'autre : il se prend alors d'intérêt pour lui, et compte bien l'ajouter à son tableau de chasse, ordinairement constitué de collègues féminines...
Black x Black reprend le schéma de deux collègues que rapproche un détail hasardeux et rien d'autre, jusqu'à ce que survienne l'homosexualité qui pique la curiosité du séducteur de service. On ne dira pas que ce scénario n'a pas déjà été vu, cependant, il est moins fréquent que certains autres, et l'on n'en est pas forcément encore lassé.
En tout cas, que vous ayez ou non une grande expérience du yaoi, Black x Black se lit avec un certain plaisir. C'est une histoire assez commune, sans rien d'exceptionnel, mais qui sait se montrer distrayante le temps d'une petite demi-heure. De plus, il s'agit d'une histoire longue, occupant presque tout le one-shot, et non d'un recueil d'histoires courtes, et pour un manga publié par IDP, rien que ça c'est agréable.
Le dessin se trouve lui aussi dans la moyenne, sans rien de notable mais il remplit parfaitement son office. Si les personnages sautent assez vite au sexe pour le type de récit, la narration parvient cependant à rendre cela acceptable. Surtout, la deuxième partie, qui voit revenir un ex, sait se montrer assez touchante. Là aussi, on reste dans des schémas habituels, mais si l'on n'est pas trop exigeant (comme d'habitude avec IDP), on passe un bon moment de lecture.
Bref, rien d'exceptionnel au sein de la yaoisphère, mais pour du manga IDP, c'est plutôt bien ; ce one-shot fera partie de ceux dont on se souviendra en positif (et je le redis au risque de paraître vraiment acharnée, mais c'est loin d'être un acquis chez cet éditeur !).

Date de dernière mise à jour : 27/03/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site