ZURBUCHEN Virginie - Immortels sous les décombres

immortels-sous-les-decombres-1784912-250-400.jpg

INFORMATIONS

Titre : Immortels sous les décombres
Auteur : Virginie Zurbuchen
Type : Roman
Genre : Historique
Éditeur : TheBookEdition
Nombre de tomes : 1, terminé
Rating : M
Nature du slash : On suit les histoires de plusieurs soldats japonais durant la seconde guerre mondiale, qui ont des sentiments ou des relations homosexuelles

RÉSUMÉ

Pour les gradés de l’Armée Impériale Japonaise, il n’est pas envisageable de désobéir aux ordres ou de songer à les discuter. Même si les massacres sont injustifiés, Wakiya Kaemon se tait et tue lorsqu’on lui ordonne de le faire et même sans qu’on le lui demande. Il est connu comme un être sans coeur, une machine pour les désirs de conquête de l’Empereur. Mais les apparences sont trompeuses et l’amour peut ébranler les certitudes les plus solides, surtout si les deux hommes qui tomberont sous le charme l’un de l’autre n’ont rien en commun…

AVIS

Le résumé de ce roman m'avait toujours attirée, cependant je ne m'attendais pas à ce que ce soit un tel coup de coeur !
Immortels sous les décombres se situe dans le Japon de la deuxième guerre mondiale. L'aspect historique est vraiment bien retranscrit. Même si l'auteur se défend d'un récit imaginaire avant tout, on sent malgré tout qu'elle s'est sérieusement documentée et elle parvient sans problème à nous faire croire à la réalité de son récit.
Au niveau de l'histoire, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Cygnes blancs sur eaux sombres, de Marion Labbé, aux Editions Muffins. Mais en dehors du fait qu'on y voit deux hommes ennemis se rapprocher en temps de guerre, la ressemblance s'arrête là. Immortels sous les décombres s'avère beaucoup développé et complexe que Cygnes blancs sur eaux sombres, et ne narre pas juste une romance entre hommes. Ce sont plusieurs destins que nous suivons au fil des pages, des personnages attachants que l'on voit mûrir, combattre, mourir, ou survivre et changer au fur et à mesure qu'ils assistent aux horreurs de la guerre et aux exactions qui furent commises par les Japonais en Chine.
Il y a évidemment des thèmes difficiles dans ce roman, et qui sont traités avec justesse et émotion. Néanmoins, ce qui m'a le plus impressionnée, c'est la subtilité du traitement des personnages et notamment leur évolution significative au fil du temps. Ceux qui survivent se trouvent changés en profondeur par les événements qu'ils traversent, une métamorphose progressive que l'on suit lentement au fil des pages et qui ne peut que nous émouvoir.
L'intrigue est riche et réserve bon nombre de rebondissements. L'auteur fait preuve de réalisme et ne nous fait pas croire que tout le monde survit, y compris chez les protagonistes principaux, ou que leur amitié est plus forte que l'idéologie impériale. Du coup, impossible de savoir à quoi s'attendre et c'est une des raisons pour lesquelles on dévore les pages, voulant sans cesse savoir la suite. D'ailleurs, la collection xArrow se revendique boys love, mais les romans de Virginie Zurbuchen en tous cas sont relativement vierges de tous les clichés énervants dans les manga yaoi. Le seul que je relèverais dans Immortels sous les décombres, ce serait la tendance des personnages à être naturellement homosexuels et ne même pas se poser de question sur les femmes, d'ailleurs il n'y a aucun personnage féminin dans le récit. Mais cela ne m'a pas dérangée et pour le reste, l'oeuvre est issue d'un vrai travail de création, reposant uniquement sur l'imagination de l'auteur.
J'ai été très sensible à la mise en page, vraiment très soignée. Notamment parce que la numérotation des chapitres est écrite en kanji, ce qui plonge tout de suite dans l'ambiance, mais aussi parce que plusieurs dialogues sont écrits en japonais ou en chinois, ce qui a certainement nécessité un vrai effort de documentation. En tout cas, on apprécie beaucoup le soin apporté à la conception générale du texte.
Quant à l'écriture, elle est excellente. Travaillée, fluide, exempte de toute erreur et quasiment aucune coquille : on sent que Virginie Zurbuchen a de l'expérience et n'a rien à envier aux écrivains publiés dans des maisons d'édition professionnelles. Le seul point dérangeant serait au niveau de la typographie, j'ai notamment été étonnée par la mise en page de certains dialogues où il y avait souvent un tiret puis un seul guillemet derrière. Mais comme TheBookEdition permet des corrections en tous temps, il est possible que cette mise en page n'apparaisse plus dans des impressions ultérieures.
Je reléverai un seul petit défaut, mais c'est du pointillisme : le point de vue choisi pour la narration n'est pas stable et c'est quand même perturbant. C'est le cas notamment dans les passages où Kaemon et Jian sont ensemble, et en particulier au moment de leur première rencontre : la narration est racontée du point de vue de l'un d'eux puis bascule sans prévenir du point de vue de l'autre. De sorte que parfois on ne sait pas très qui pense quoi ou alors il faut revenir un peu en arrière pour comprendre à quel moment a eu lieu la transition. Habituellement, les écrivains gèrent les transitions de points de vue par un saut de paragraphe, mais étant donné que dans la version que j'ai la mise en page est celle du web (à savoir, un saut entre tous les paragraphes, ce qui est inadapté au papier mais j'ai entendu dire que les versions ultérieures seraient corrigées), eh bien on ne voit pas la différence.
Pour le reste, Immortels sous les décombres est un roman que j'ai vraiment adoré et qui m'a fait traverser toutes sortes d'émotions. Une très belle histoire avec beaucoup de rebondissements, de réalisme, et surtout des personnages profondément humains. À lire sans hésitation !

PS : Je précise que les commentaires ayant trait à la mise en page ou à la typographie, voire aux fautes d'orthographe, ne sont valables que pour les exemplaires que j'ai personnellement eus dans les mains. TheBookEdition permettant des mises à jour constantes, les auteurs  sont en tous temps susceptibles de modifier leurs textes sur ces points-là,  aussi ces derniers peuvent-ils tout à fait différer dans une version ultérieure.

Date de dernière mise à jour : 08/12/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site