YOSHIDA Tamaki - The priest is loved by the king T1

Priest loved by the king

INFORMATIONS

Titre : The priest is loved by the king
Auteur : Tamaki Yoshida
Type : Roman
Genre : Fantasy
Éditeur : IDP
Nombre de tomes : 5, terminé
Rating : M
Nature du slash : Romance yaoi

RÉSUMÉ

Ses sentiments étaient défendus… Il le savait très bien et pourtant, Sasha se dirigeait vers le palais, à des lieues du sanctuaire où il vivait désormais. Celui qui l’attendait au palais n’était autre que celui qu’il aimait… le roi Ragô. C’est ce roi, viril et sauvage, qui avait lui-même envoyé Sasha au sanctuaire. Mais profitant sans cesse du moindre prétexte pour le rappeler au palais, il continuait à le faire souffrir. Même s’il était détesté, tout ce que désirait Sasha, c’était rester à ses côtés… jamais il n’avait souhaité devenir prêtre ! Mais lorsqu’un jour Sasha apprit que le roi Ragô allait épouser la princesse d’un pays voisin, son cœur se troubla…

AVIS

J'ai démarré la lecture de ces romans avec un sérieux à-priori mais contre toute attente, j'ai été assez agréablement surprise. 
Bon, disons-le tout de suite, ce n'est pas de la grande littérature. Le texte manque de fluidité, montre pas mal de répétitions et les dialogues sont assez "gamins". Néanmoins, j'ai apprécié les descriptions, que j'ai trouvées d'emblée très vivantes et expressives, et surtout le fait qu'on retrouve dans ce roman, qui est bien une oeuvre boys love tel que c'est conçu au Japon, tous les clichés du yaoi. 
Bon, vous allez me dire, d'habitude les clichés j'ai horreur de ça. Et vous avez raison, si ce bouquin avait été un manga, c'est à peu près sûr qu'il ne m'aurait fait ni chaud ni froid, tellement on retrouve tout ce qu'on connaît trop bien dans le genre : un seme et un uke aux caractères complètement stéréotypés, une certaine incohérence avec d'un certains côté les personnages qui se torturent parce qu'ils sont tous deux des hommes et de l'autre côté c'est évident que Sasha est tellement beau que tous les hommes tombent amoureux de lui (mais pas les femmes, qui sont là juste pour faire joli), etc etc etc. 
Seulement voilà, ce n'est pas un manga, c'est un roman, et je ne suis pas habituée à lire du yaoi sous cette forme ; pour moi cela a été un sympathique changement ; notamment parce que tous les sentiments, habituellement uniquement sous-entendus par les images ou des dialogues à la première personne, sont cette fois écrits en texte. Le niveau littéraire est assez similaire à celui d'une fanfiction : c'est rapide, dégoulinant,... Si vous n'aimez pas l'eau de rose, fuyez. Sinon, allez-y ! 
J'ai lu quelques commentaires sur internet, au sujet de ce premier tome, qui lui reprochaient notamment sa lenteur à démarrer. Ce n'est pas faux, mais honnêtement le bouquin est tellement court (il est fini en à peine trois heures) que pour moi cela n'a eu tout simplement aucune importance. 
Concernant l'univers, puisque c'est de la fantasy, ce n'est pas l'aspect prioritaire du roman. J'ai apprécié que ça ne se déroule pas dans notre monde "normal", et il y a quelques idées assez originales comme le culte de l'Arc-en-ciel (et au diable la génétique), mais sinon ça ne devrait pas être trop gênant si vous n'aimez pas la fantasy habituellement, car ici c'est vraiment la romance qui est prioritaire, le cadre étant assez peu présent. 
Côté édition, j'ai été plutôt étonnée en bien. Assez peu de coquilles, conservation des suffixes japonais ; il y a juste un sérieux problème avec les espaces insécables, les points d'interrogation, d'exclamation et guillemets se retrouvant régulièrement en début de ligne. 
Enfin, les illustrations de Hinako Takanaga, bien trop rares (!), sont vraiment superbes ! 
Bref, même si ce n'est pas de la grande littérature, loin de là, je me suis vraiment bien amusée en lisant ce livre et je pense que je vais tout de suite enchaîner sur la suite car il ne fait aucun doute que je me suis prise au jeu !

Date de dernière mise à jour : 02/10/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site