HOBB Robin - Les Cités des Anciens T5 - Les gardiens des souvenirs

les-cites-des-anciens-tome-5-les-gardiens-des-souvenirs-1779832-250-400.jpg

INFORMATIONS

Titre : Les Cités des Anciens T5 - Les gardiens des souvenirs
Auteur : Robin Hobb
Type : Roman
Genre : Fantasy
Éditeur : Pygmalion, J'ai Lu
Nombre de tomes : 7 en France, en cours
Rating : T
Nature du slash : Dans ce tome, quelques passages sont accordés à Sédric et Carson et leurs inquiétudes mutuelles, notamment concernant leur futur commun. Davvie et Lecter sont juste évoqués. Les tomes suivants promettent cependant des rebondissements, je ne dirai pas pourquoi !

RÉSUMÉ

Les gardiens des dragons sont bloqués sur la rive du fleuve du désert des Pluies qui fait face à Kelsingra, la légendaire cité des Anciens. Seule Gringalette, la dragonne de Kandi, est capable de voler, et Alise Finbok l'utilise pour visiter la cité et tâcher d'en révéler les mystères avant que l'afflux probable de prospecteurs ne la dénature et n'en chasse les fantômes. Pendant ce temps, Leftrin est reparti sur le Mataf à Cassaric pour refaire des provisions, et les gardiens luttent pour survivre et pour fournir de quoi manger à leurs dragons, incapables de se débrouiller seuls, et peu enclins à faire les efforts nécessaires pour gagner leur autonomie. Les tensions s'accroissent entre les grandes créatures, à demi infirmes mais pleines d'une morgue propre à leur espèce. Cependant le désert des Pluies n'est pas leur seul ennemi ; les envoyés du duc de Chalcède, en quête d'organes de dragons pouvant sauver leur maître, se rapprochent...

AVIS

Ce tome correspond à un début de tome en VO, il est donc surtout introductif, moins intense en tout cas que le tome 4, mais très sympathique à lire malgré tout. 
La meilleure surprise correspond sans doute à la réapparition de personnages qui avaient été laissés de côté ou absents jusque-là, notamment Hest, Malta, Selden et même Tintaglia et Glasfeu. Pour l’un d’eux, je dois avouer que sa situation m’a absolument horrifiée. On pourrait penser qu’après tout ce qu’ils ont vécu dans ses autres cycles, les personnages de Robin Hobb pourraient se voir accorder un peu de répit, mais non : l’histoire continue et elle ne les épargne pas, se montrant plus cruelle que jamais. Pour l’instant, leurs apparitions à tous sont tout juste évoquées, mais j’ai vraiment hâte de voir ce que leur réserve la suite du récit. 
Du côté des gardiens et des dragons, on pourrait avoir l’impression que l’histoire n’avance pas beaucoup, mais en réalité un certain nombre de révélations ont quand même lieu dans ce tome. Par exemple, on découvre les tensions qui subsistent entre les dragons à cause des femelles, ainsi que les efforts que font les dragons pour voler, leurs liens avec leurs gardiens à ce sujet, l’importance que cela a sur leur survie future. Il y a aussi les révélations de Kanaï sur les Anciens –que l’on pourrait relier aux inquiétudes de Malta sur sa grossesse-, qui s’avèrent très intéressantes et surtout mystérieuses. Elles approfondissent également l’univers magique qui avait pu être abordé dans d’anciens cycles, notamment L’assassin royal
Mais la plus grande qualité ce cycle, ce sont les personnages. Dotés d’une psychologie fine, incroyablement humain, et mis en valeur tour à tour par une narration qui se penche sur eux à tour de rôle, les personnages de Robin Hobb bénéficient tous d’un travail de fond exceptionnel. Leurs inquiétudes, leurs évolutions, leurs choix sont absolument fascinants à suivre. Grâce à eux, et même si peu d’événements concrets ont lieu, la lecture reste un plaisir de tous les instants. 
Ainsi, même si en VF ce n’est pas le tome le plus marquant, ce cinquième volume reste néanmoins excellent et surtout très sympathique. La suite ne promet que du bon !

Date de dernière mise à jour : 18/03/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site