HOBB Robin - Les Cités des Anciens T3 - La fureur du fleuve

lafureurdufleuve-1.jpg

INFORMATIONS

Titre : Les Cités des Anciens T3 - La fureur du fleuve
Auteur : Robin Hobb
Type : Roman
Genre : Fantasy
Éditeur : Pygmalion, J'ai Lu
Nombre de tomes : 5 en France, en cours
Rating : T
Nature du slash : Le personnage gay pense souvent à son amant resté au loin, se remémore ses souvenirs avec lui. 

RÉSUMÉ

Dans ce troisième volume, les tensions se nouent et s'accentuent. Graffe prétend plus que jamais régenter le groupe et se heurte à la révolte de Thymara, qui n'accepte pas qu'on lui dicte sa conduite ; Sédric, après avoir volé le sang du petit dragon cuivré, tombe malade et constate avec effroi d'étranges modifications chez lui ; Leftrin découvre enfin l'agent de son maître-chanteur et se trouve désormais face à un choix terrible ; et Mise doit, elle aussi, décider entre son amour pour le capitaine et sa vie de femme mariée. Et chacun suit la migration des dragons vers Kelsingra, une cité qui n'existe peut-être pas. Mais, alors que la situation paraît bloquée pour tous, un événement imprévu et catastrophique vient redistribuer toutes les cartes...

AVIS

Vers les débuts du cycle, j'avais émis quelques craintes à l'égard du voyage qui attendait les personnages ; en effet, s'il y a bien une chose qui m'a toujours souverainement gonflée dans les livres de fantasy, c'est les auteurs qui s'amusent à faire des descriptions de voyage interminables, avec des pages et des pages de déplacement pur l'intrigue elle-même piétine. Robin Hobb elle-même m'avait assez largement ennuyée avec L'assassin royal, et je craignais de retrouver cet aspect dans Les Cités des Anciens. Et bien à ce jour je suis heureuse de dire que mes craintes étaient infondées.
Certes, les personnages voyagent, et cela se traduit par des imprévus et des péripéties qui les frappent périodiquement. Mais au-delà de cela, ils sont surtout un groupe composé d'un grand nombre de personnalités différentes. Et je dois bien avouer que comme l'histoire est racontée en grande partie du point de vue de Thymara qui est assez naïve et continue de croire dur comme ferme aux anciennes règles, je n'avais pas vraiment ressenti à quelles points les tensions entre les gardiens étaient vives. Pourtant Robin Hobb avait laissé beaucoup d'indices, mais j'étais trop prise dans l'histoire pour y réfléchir beaucoup. J'avais remarqué que les "femelles" étaient en sous-effectif chez les dragons, mais je ne m'étais pas rendu compte que la situation était identique chez les gardiens et que cela pouvait attiser tant de conflits. La relation entre les gardiens et les dragons, pour certains, n'est pas encore très stable non plus.
La première partie du livre m'a ainsi paru constituer non seulement un voyage, mais aussi et surtout un vrai noeud de tensions, de règlements de comptes, de réconciliations,... Les personnages ont tous un caractère marqué et connaîssent une évolution en rapport avec leurs décisions, ils affrontent chacun leurs épreuves et y réagissent à leurs manières. Le talent de Robin Hobb pour dresser des personnages profondément humains, d'une grande complexité, n'a jamais été aussi vif !
Mais ce qui se passe par la suite, une catastrophe majeure pour le groupe, induit une situation de crise et de nombreux changements. La deuxième partie de ce tome est ainsi davantage orientée vers l'action et se dévore littéralement car passionnante. Certains protagonistes, face à cet événement, se retrouvent à connaître des évolutions inattendues. Ils prennent des décisions ou ouvrent les yeux, leurs sentiments se transforment. Certains personnages qu'on détestait nous deviennent tout à coup plus sympathiques, ou l'inverse. Et on tremble pour eux, aussi...
Ce qui est extraordinaire, chez Robin Hobb, c'est qu'elle écrit sans jamais se baser sur des stéréotypes existants. Même quand elle s'empare d'une idée qui existait déjà, comme le lien entre les humains et les dragons, elle le fait d'une manière totalement inédite. De sorte que les orientations de ses intrigues ne sont jamais prévisible, et les déroulement de ses histoires ne cessent de nous surprendre. Ainsi, il y a de nombreux points du scénario que je n'avais absolument pas vus venir. Et tout s'imbrique avec une immense cohérence, également à partir des informations qui étaient distillées dans Les aventuriers de la mer ou L'assassin royal. Par exemple, le lien qui unit les dragons à leurs gardiens ressemble beaucoup à celui qui unit une vivenef à son capitaine.
Ce cycle est excellent et avec ce tome, l'intrigue continue à gagner en intensité. Il va devenir de plus en plus difficile d'attendre la suite !

Date de dernière mise à jour : 30/09/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site