BRITE Poppy Z. - Sang d'encre

INFORMATIONS

Titre : Sang d'encre
Auteur : Poppy Z. Brite
Type : Roman
Genre : Fantastique, horreur, drame
Editeur : Albin Michel
Rating : M
Nature du slash : Histoire d'amour entre deux protagonistes principaux

RESUME


C'est dans cette maison que Bobby McGee, auteur de la bande dessinée Birdland, a tué sa femme et son fils cadet avant de se suicider. Elle est maintenant habitée par Trevor, le fils de Bobby, unique rescapé du massacre, et par son ami Zach. Mais qu'est-ce qui a ramené Trevor sur les lieux du drame ? Ce ne sont pas uniquement les mauvais souvenirs que les deux garçons devront affronter, car cette maison recèle des forces démoniaques, animées par de noirs "dessins"... Si le destin se répète, inquiétant, destructeur, implacable, il ne peut s'écrire qu'avec un sang d'encre. Cette encre maléfique dans laquelle Poppy Z. Brite a plongé sa plume pour sceller l'alliance de deux âmes en lutte contre les ténèbres.

AVIS

J'ignorais que l'amour passionnel et la noirceur pouvaient se marier si bien ! Et ce suite à la lecture de pas mal de tentatives plus ou moins manquées, ou en tout cas virant généralement trop vite à la mièvrerie. Ce n'est pas le cas de ce roman-là ; entre esprits malins, drogues hallucinatoires, tentatives de meurtres et bandits en fuite, on a un réel cocktail pour adultes.
En fait j'étais partie avec une légère appréhension, en effet le côté extrêmement morbide d'Âmes perdues, de la même auteur, m'avait rebutée. Cependant, Sang d'encre s'avère nettement moins glauque et vicieux, ce qui m'a soulagée ; le suspens et la frayeur n'en sont pas affectés pour autant, et en tant que roman horrifique le style de Poppy Z. Brite conserve toute son efficacité. La sensation d'oppression et la souffrance qui exsudent de son texte sont obtenus avec un magnifique choix de vocabulaire ténébreux, ainsi que par l'omniprésence de thèmes violents : on retiendra l'enfance de Zach, sévèrement battu par ses parents, le terrible évènement subi par Trevor et même le travail de strip-teaseuse d'Eddy. L'auteur fouille sans concession dans les recoins les plus obscurs de l'âme humaine, et sait en extirper un texte qui heurte et qui parle à son interlocuteur.
Le début met pas mal de temps à se mettre en place, quatre personnages étant présentés simultanément. Mais dès son premier tiers l'oeuvre décolle et ne ralentit plus, de sorte que j'ai dévoré la suite d'une traite. J'ai même lu beaucoup trop vite donc je vais sûrement acheter le livre pour m'offrir quelques relectures tranquilles ; de toute façon il va de soit qu'un roman présentant un amour gay si intense, si profond et en même temps si tragique, ne peut décemment pas ne pas être en ma possession (lol).
C'est dommage qu'il s'agisse d'un one-shot, car certains points auraient sûrement pu être développés plus longuement, notamment la naissance des sentiments entre Trevor et Zach et certains personnages ayant dans l'histoire un rôle assez important (Eddy, Douglas, l'agent Cover, Stephan,...) sont finalement pas mal laissés de côté. Enfin, c'est peut-être parce que j'ai adoré ce livre que j'aurais voulu qu'il aille plus loin et qu'il soit plus long XD. En tout cas je l'ai trouvé excellent.
C'est un roman sombre, passionnel, angoissant, parfois désespéré mais dépourvu du côté dérangeant d'Âmes perdues. Contrairement à la plupart de mes lectures que je laisse généralement de côté sitôt terminées, je pense faire de Sang d'encre mon livre de chevet pendant une certaine période encore, j'ai un peu de peine à m'en détacher (ce qui ne m'empêchera certes pas de lire d'autres livres en même temps, je vous rassure, lol).

 

Date de dernière mise à jour : 15/01/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site