Romans : Où trouver des romans yaoi ?

Où peut-on trouver des romans avec de l'homosexualité ? La plupart des articles qui abordent cette question citent des exemples d'ouvrages et d'auteurs. Pour ma part, je vais plutôt tenter de répondre, véritablement, au "où" afin de donner des pistes qui, éventuellement, pourront par la suite être explorées et approfondies par vos propres soins. Après tout,vous êtes grands et vous savez vous servir d'internet, n'est-ce pas ? Il faut juste savoir où chercher pour obtenir quoi, avec quels avantages et quels inconvénients.



Où ? Réponse : En librairie

Les avantages : La librairie concerne les "vrais livres" (en papier, avec des pages et tout et tout), elle peut vous commander les ouvrages sans frais de port dans un délai de quelques jours et avec paiement en liquide. Votre libraire constitue une source de confiance sur la disponibilité des ouvrages dans le circuit commercial (épuisé, en réimpression,...), pas comme Amazon qui ne prend absolument pas la peine de commander ce qui ne se vend pas assez (fut-ce parfaitement disponible et commandable chez n'importe quel vrai commerçant !), et vous aurez la bonne conscience d'avoir défendu l'accès à la culture et aux conseils compétents par la sauvegarde des librairies.

Les désavantages : Certains livres ne sont pas commandables en librairie, car cela dépend de la possibilité des ayant-droits à faire distribuer ceux-ci. Les micro-éditeurs ou les auteurs auto-édités ne peuvent souvent pas être commandés en librairie, à moins d'être dans la bonne (par exemple Les Mots à la Bouche, située dans le quartier du Marais à Paris, prend en dépôt-vente les livres papiers des éditions Textes Gais). Ce problème est encore plus accentué pour ceux qui n'habitent pas en France. De plus, vous aurez de la chance si vous trouvez un libraire qui lit spécifiquement de la littérature homosexuelle et donc pourra vous conseiller ; même aux Mots à la Bouche, j'ai eu la désagréable surprise de découvrir que le libraire ne lisait pas de fantasy... !

Si vous passez par une librairie, vous aurez donc surtout accès aux grands éditeurs qui bénéficient de bonnes ressources financières et donc de conditions de distribution idéales. Cependant, il sera plus difficile de trouver des titres précis, tout simplement parce qu'il n'existe guère, dans la littérature généralisée, d'éditeur ou de collection spécialisée dans l'homosexualité.
Le seul éditeur à être distribué à grande échelle et à l'internationale est H&O, qui fait plutôt du gay et non du BL (à l'exception du livre de Claude Neix). H&O publie du roman, de la BD, des livres de sciences humaines et ils ont également une activité éditoriale dans la publication d'ouvrages anti-religieux.
Les éditions La Musardine ont eux aussi quelques livres homosexuels, mais dans l'ensemble leur ligne éditoriale concerne plutôt l'érotisme, hétéro ou homo, et pas seulement en roman.

Pour d'autres livres, il vous faudra chercher titre par titre, auteur par auteur, et donc trouver des conseils sur des sites divers comme Le monde du Boys Love, Homo-libris, Homosf,... tout en sachant que la sélection des sites en question reste "restreinte" par les goûts du rédacteur, par exemple vous ne trouverez que très peu de polars sur Le monde du Boys Love, très peu de fantastique sur Homo-libris, etc ; et que tous les chroniqueurs ne font pas attention aux mêmes aspects car ils n'ont pas tous les mêmes attentes ni le même niveau d'analyse.
Certains éditeurs possèdent des collections "à thèmes de société" comme Milan avec Macadam, par exemple, (on peut aussi citer L'école des Loisirs, Rouergue et Mijade) où du coup l'homosexualité est parfois abordée mais ce ne sont que quelques ouvrages pour toute la collection, et à vous de les trouver.
Par ailleurs, concernant le genre, ce sera le plus souvent soit du gay, soit de l'homosexualité traitée comme thème social. Le réalisme prédomine. Le roman M/M écrit par et pour des femmes reste une exception, et les ouvrages existants (comme Les Hérauts de Valdemar de Mercedes Lackey chez Milady, ou Sombre Héritage de Chris Verhoest chez Bragelonne) ne sont en principe pas signalés explicitement comme tels, donc il vous faudra les connaître d'abord, les chercher ensuite.


Où ? Réponse : Sur Internet

Si vous pouvez commander sur internet, vous aurez accès à tous les livres distribués normalement dans le circuit commercial, ainsi qu'à quelques autres qui ont plus de difficulté à l'être.
Ne vous cantonez pas à Amazon, même si ça peut en valoir la peine. En effet, beaucoup de micro-éditeurs n'ont pas les moyens financiers pour la distribution physique, mais consentent l'effort pour s'assurer une visibilité sur Amazon malgré le fait que le site leur "mange" une large part de gain financier au passage. Ils savent, en effet, que le public touché est large et par conséquent, que le sacrifice en vaut la peine.

Néanmoins, certains éditeurs encore plus petits, comme les éditions Muffins (spécialisées dans le boys love), ne peuvent même pas se payer la distribution sur Amazon ou un autre site de vente en ligne, donc le seul moyen d'obtenir leurs livres sera de passer commande sur leur propre site internet.
Bien sûr, il y a quelques contraintes : vous devrez vous enregistrer sur "encore" une plate-forme de vente, et pour finir vous ne pourrez payer qu'avec une carte crédit voire dans certains cas, avec Paypal. De plus, si la Poste perd votre livre, il y a de bonnes chances pour que vous n'ayez aucune compensation car ces éditeurs ne peuvent souvent pas se permettre de gaspiller des exemplaires.
Néanmoins, votre livre sera un livre physique, un objet soigné avec de rares coquilles (il faut cependant admettre qu'elles sont souvent plus nombreuses que dans un livre écrit en français publié par un plus gros éditeur, car il y a moins de moyens financiers consacrés à la relecture et tout ça.) Vous aurez la satisfaction d'avoir un livre qui n'appartient pas au grand courant commercial, avec de bonnes chances de trouver des genres peu présents habituellement, comme la fantasy ou la science-fiction.

Pour acheter directement chez les éditeurs, il est indispensable de connaître ceux-ci d'abord (on atterrit rarement par hasard total sur leurs sites...) et donc d'effectuer des recherches au préalable. La difficulté est qu'ils tendent à être un peu dispersés, en effet il y a pas mal de micro-éditeurs qui se sont lancés dans l'aventure grâce à des  technologies modernes facilitantes comme l'impression numérique, et qui souvent font ce qu'ils aiment, à savoir, par exemple, de la bit-lit et au passage, un ou deux romans boys love mais pas que ça. Il convient donc, si le sujet vous intéresse, de faire régulièrement la tournée de tous ceux qui existent. Les éditions Voy'el, Sharon Kena, Alexan ou encore Valentina font partie de ces éditeurs à surveiller, ainsi qu'MxM Bookmark et Muffins qui sont exclusivement consacrés au yaoi.
Il y a cependant une remarque à faire, c'est que chez ces micro-éditeurs, l'aspect qualitatif peut être extrêmement variable. L'impression numérique est effet à la portée de tous et certains se lancent dans l'aventure par passion, ou par désir d'être édité ou d'éditer ses copains, et sans forcément posséder les connaissances ou les compétences nécessaires. Il est ainsi possible de trouver des romans dotés d'une jolie couverture et qui ont l'avantage d'exister en papier, édités par une société enregistrée légalement, mais qui peuvent être extrêmement médiocres, sans aucune qualité ni littéraire, ni scénaristique, avec des incohérences, des fautes d'orthographes à foison et j'en passe. Il y a des éditeurs de confiance, et d'autres qui le sont moins. Il peut donc vous arriver de vous heurter à de mauvaises surprises, surtout si vous êtes exigeants sur la qualité et le professionnalisme d'un travail rémunéré !

Outre les éditeurs, il existe également des plate-forme d'auto-édition. L'auto-édition a souvent mauvaise presse, puisqu'il n'y a aucun contrôle professionnellement encadré sur la qualité du texte et sa mise en page. Néanmoins, pour avoir lu plusieurs livres issus de ce système, je peux affirmer qu'il existe bien des auteurs dont le pointillisme est indéniable et dont les ouvrages sont aussi qualitatifs, et parfois plus qualitatifs, que ceux issus de l'édition traditionnelle (et en particulier de la micro-édition).
Vous pouvez faire votre recherche en allant sur les sites en question (Publibook, The Book Edition, Lulu.com,... citons aussi Edilivre qui n'est pas de l'auto-édition mais s'en rapproche par certains aspects) et en sélectionnant la catégorie (elle existe chez la plupart) des livres homosexuels.
Le désavantage principal, c'est que vous n'avez pas vraiment de moyens de savoir si le livre que vous allez acheter est bon ou si c'est une bouse totale, donc si voulez un peu assurer vos arrières, il vous faudra chercher des avis de lecteurs sur des blogs ou des sites. N'hésitez pas non plus à parcourir les extraits très souvent disponibles.
La commande et l'achat se feront également via les sites concernés. Certains auteurs publient sur des plate-forme moins connues (comme Marlène Jedynak ou Akiko Murita), donc le mieux est encore de visiter leurs sites d'auteurs et d'y chercher le lien qui vous conduira sur la page où leurs livres peuvent être achetés.



Où ? Réponse : En convention

Beaucoup d'auteurs auto-édités, ou des micro-éditeurs comme Muffins ou MxM Bookmark, se déplacent en convention pour vendre leurs livres directement à leurs lecteurs. Pour le boys love, la plus intéressante est bien sûr la Yaoi Yuri Con à Lyon, mais vous trouverez aussi des stands à d'autres conventions comme Japan Expo. Si le sujet vous intéresse particulièrement, vous pouvez vous renseigner soit sur les sites des auteurs ou éditeurs qui vous intéressent, car ils y annonceront probablement leur passage ; soit sur les sites des conventions, dans la liste des exposants.
En convention, vous trouverez en principe de l'auto-édition ou de la micro-édition non-trouvables dans les librairies ordinaires. Les plus grands éditeurs comme H&O se déplacent plutôt dans les salons littéraires, quand ils se déplacent.
L'inconvénient, c'est que vous devez faire le trajet, ce qui peut être plus ou moins loin, plus ou moins cher, plus ou moins facile, etc. De plus, la plupart des conventions n'ont lieu qu'une fois par année.
L'avantage, c'est que vous pourrez faire vos courses sans avoir à passer par l'internet : vous pourrez acheter immédiatement et en liquide, après avoir fait un choix basé sur une vérification physique des ouvrages. En les feuilletant, en lisant des passages ici ou là, vous aurez une meilleure idée de la qualité d'ensemble et vous pourrez plus facilement déterminer si ce livre a une chance de vous plaire ou pas.



Où ? Réponse : En numérique

Le numérique a encore de la peine à convaincre les amateurs de "vrais" livres. Pour un marché littéraire de niche comme l'est le boys love, c'est clairement un tort. En effet, comme nous l'avons vu, les livres M/M écrits par et pour des femmes sont rares dans l'édition traditionnelle, et il est parfois laborieux de se procurer les ouvrages de micro-éditeurs.
Avec le numérique, la plupart de ces difficultés tombent à l'eau : vous devrez acheter avec une CB ou Paypal, certes, et sur des sites précis, mais vous n'aurez pas de frais de port, vous avez l'assurance de recevoir votre produit (en cas de problème, un petit mail et vous aurez gain de cause, on n'accusera jamais la Poste en vous laissant le bec dans l'eau) et surtout, vous avez accès à un choix ô combien plus large que l'édition papier !
En effet, l'édition numérique coûte encore moins cher que l'impression numérique, par conséquent nombreux sont ceux qui s'y sont mis, en particulier chez nos voisins canadiens où le numérique semble connaître un essor comparable à celui des États-Unis, vous trouverez donc régulièrement des prix en dollars et non en euros, ainsi que des éditeurs canadiens spécialisés dans le numérique. De plus, un livre ne numérique ne peut pas être épuisé ou hors de stock ; tout au plus, un contrat d'édition peut-il arriver à terme ou être rompu. 

Bien sûr, les problèmes sont les mêmes que pour l'édition marginale : entre les micro-éditeurs et les auto-édités, il est difficile d'avoir l'assurance d'un produit qualitatif. Certains sont des professionnels sérieux et compétents, d'autres de simples fans adeptes de copinage, ayant les moyens mais pas forcément les qualifications. Là aussi, la seule alternative est de voir si trouvez des avis de lecteurs sur internet, afin d'avoir une idée avant d'acheter.
Néanmoins, relevons que les livres numériques sont souvent bien moins chers que les livres papiers, surtout s'ils n'existent pas du tout sous cette forme. Une nouvelle ou une novella peut ne coûter que quelques euros ou quelques dollars, et c'est un format fréquemment vendu à l'unité en numérique. Le risque est donc bien moindre qu'avec le papier et vous pouvez facilement "prendre la température" d'un éditeur ou d'un auteur en commençant par un petit texte pas cher.
Par ailleurs, nous avons le même problème de "dispersion", et de difficulté à s'y retrouver car ces éditeurs ne sont pas vraiment unis autour d'une bannière commune. Il faut donc les chercher un à un pour surveiller leurs sorties. Voici quelques astuces : MxM Bookmark et Dreamspinner Press sont des éditeurs spécialisés dans le M/M, les éditions Láska et Voy'El ont des collections consacrées au boy love, Men over the Rainbow réunit des auteurs étrangers en principe auto-édités,... Pour les plate-forme d'auto-édition comme The Book Edition, il faut généralement aller sur la fiche du livre pour voir s'il en existe une version numérique. Amazon propose également un large choix d'oeuvres homosexuelles, grâce à leur service d'auto-édition sur Kindle. 

Si vous vous intéressez au numérique, le blog Toshokan signale les actualités de plusieurs éditeurs et le forum Un-mix-de-plaisirs est fréquenté essentiellement par des lectrices de numérique, vous aurez donc du choix.
En-dehors des plate-forme d'auto-édition, le site immatériel et bien d'autres vous permettront d'acheter bon nombre de livres numériques. Il y a aussi des éditeurs, comme MxM Bookmark, qui vendent sur leurs propres sites. Et bien sûr, il y a aussi Amazon, sauf que vous êtes obligé d'avoir une liseuse Kindle, ou au pire de frauder en convertissant les fichiers .mobi en epub, et au passage de payer une société qui ne vous vend pas le format que vous voulez.

J'espère que ce petit tour d'horizon vous aura permis d'avoir une meilleure vision des différentes possibilités qui existent de se procurer des romans boys love. L'époque où il fallait se battre pour trouver les rares titres existant est en effet révolue et il existe désormais de nombreuses possibilités de dévorer du M/M jusqu'à plus soif. Bonnes lectures !

 

Janvier 2014

Date de dernière mise à jour : 31/05/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site