Manga : Le yaoi, par où commencer ?

 Note : Cet article date de 2009 ; les conseils sont toujours valables mais pas mal de titres ont été  licenciés depuis... ;-)

 

  

 

Choisir son premier yaoi

Vous voilà donc face à une question bien épineuse ~.^. À force d’entendre parler de yaoi, votre curiosité a fini par prendre le dessus. À moins qu’adepte d’histoires d’amour shôjo, vous n’ayez tout simplement décidé de vous ouvrir à un nouveau genre, histoire de découvrir autre chose ? Les raisons pour lesquelles commencer le yaoi peuvent être nombreuses, mais quoi qu’il en soit la question reste la même : par quoi commencer ?
Eh oui, des yaoi il en existe beaucoup, et comme dans tous les genres on y trouve de l’excellent, du moyen et du médiocre. Difficile dans l’abondance actuelle du marché français de faire ses premiers pas sans certains conseils avisés ; bien sûr pléthore d’amis, de forums et sites en tous genres vous proposeront volontiers leurs services, pour ma part je vais tenter de répondre à cette question à ma façon et d’après mes goûts ^^.
Tout d’abord, relevons que comme pour tous les manga, il existe, ne serait-ce qu’au niveau de la forme, un certain nombre de genres différents ; et selon le public auquel vous appartenez (votre âge, mais aussi ce que vous recherchez dans le yaoi), il va de soit qu’on ne saurait vous prodiguer des conseils universels ! C’est pourquoi je vais m’exprimer par étapes, en vous laissant le soin de vous reporter à la section qui vous semble la plus appropriée ;-)

 

 

 

One-shot soft

Le terme « one-shot » désigne un manga dont la série ne compte au total qu’un seul volume. J’ai tendance à conseiller ce format aux débutants du fait qu’il leur permet de découvrir le genre sans pour autant les obliger à s’engager dans une série impliquant des achats successifs, de façon à vérifier d’abord si ça mord ou pas. De même, je conseillerais prioritairement une découverte par paliers au niveau de l’érotisme (parce que se prendre des scènes hards en pleine face dès la première fois, ça en a déjà bloqué plus d’un ^^’).
Un one-shot peut contenir une histoire complète occupant tout le volume, ou constituer un recueil de nouvelles avec une histoire indépendante par chapitre. Cette seconde possibilité me paraissant plus difficile d’accès (non seulement à cause de l’éclatement scénaristique, mais aussi du fait que parvenir à saisir l’expressivité d’un fragment de quotidien constitue un exercice difficile et que nombreuses sont les mangaka qui s’y cassent les dents en produisant de mauvais manga), c’est plutôt sur des histoires complètes que je me pencherai.
Les principales qualités grâce auxquelles un manga en un tome se révèle bon sont, à mon sens, l’équilibre de la répartition de l’action entre les chapitres, la cohérence de l’histoire, sa crédibilité et la psychologie des personnages, à quoi on rajoutera les qualités graphiques – parce que c’est toujours plus agréable quand c’est bien dessiné =p.
Parmi les œuvres licenciées en France, ce sont incontestablement les manga de Tôko Kawai qui répondent le mieux à ces critères. Bien que mon préféré soit Cut, c’est plutôt vers Juste au coin de la rue, bien plus tendre, que j’orienterais les novices : son intrigue met en scène une histoire d’amour assez classique, entre un étudiant et un professeur, mais son traitement mature devrait satisfaire même les lectrices les plus âgées. Son trait et sa mise en page restent assez fidèles au shôjo, donc agréables à l’œil ; quant à l’histoire, elle ne se contente pas de raconter l’histoire de la formation d’un couple mais plutôt, pourrait-on dire, de sa « fidélisation », ce qui est déjà nettement moins cliché. Avis aux amatrices donc, Juste au coin de la rue n’est pas seulement incontournable, il est pour vous !

One-shot hard

Si vous êtes assez âgé et que la présence de scènes de sexe ne vous met pas mal à l’aise, vous pouvez passer à un niveau graphique plus osé avec le hard yaoi. À mon sens, même si la lectrice recherche prioritairement ce genre de scènes dans ses lectures, les passages chauds devraient cependant toujours servir le scénario et se situer à des passages clefs de l’intrigue, et pas seulement être là pour « décorer » en occupant plein de pages inutilement.
Le meilleur OS yaoi hard disponible en France à l’heure actuelle, est très probablement Le jeu du chat et de la souris. Ce manga de la désormais reconnue Setona Mizushiro présente une histoire mature, mêlant adultère, passion, chantage et romance exacerbée, avec un travail particulier sur la psychologie des personnages (adultes) et le réalisme de son récit. L’intrigue, bien construite, ne souffre guère de rebondissements et mène à une conclusion des plus satisfaisante (et même assez poétique :s).
Le jeu du chat et de la souris n’est plus réellement un one-shot puisqu’un deuxième volume, qui en constitue la suite, a été pondu plus tard ; néanmoins il vous est toujours possible de le lire comme tel et de vous arrêter là si vous ne souhaitez pas aller plus loin. 

 

 

Série soft

 Vous vous sentez prêt à vous engager dans une intrigue de plus longue haleine ? Alors le temps est venu de se mettre aux séries en plusieurs volumes ! Avec le recul, il y a déjà un certain nombre de séries yaoi qui ont été publiées en France, cependant la plupart ne sont plus commercialisées de sorte qu’il est devenu délicat de mettre la main dessus. Actuellement paraît aux éditions Samji l’excellent SumMit, un manwha au graphisme déroutant (mais une fois habitués, réellement sublime et expressif) dans lequel vous trouverez plusieurs romances entrecroisées, des personnages aux caractères bien distincts, une intrigue qui y va par paliers et des révélations progressives sur les passés des divers protagonistes. Seul petit problème, il semblerait que la série soit suspendue en Corée, et que donc les chances d’y voir une fin seraient limitées…
Panini prévoit pour sa part de rééditer New York New York, dont il vous est vivement recommandé de ne pas manquer le coche. Il s’agit en effet de l’un des rares manga yaoi à traiter sérieusement de l’homosexualité, et non d’une manière fantasmée et utopique. Malgré ses exagérations, son réalisme et son sérieux devraient vous  émouvoir.  

 

Série hard

Vous êtes prêt à vous engager dans une série, certes, mais vous souhaitez également être visuellement satisfaits ? Alors il existe quelques séries contenant des scènes  hards qui vous satisferont sans doute ^^.
Tout d’abord, signalons l’excellent Love Mode, reconnu de longue date comme une référence du yaoi. Ce manga met en scène la formation et l’évolution de plusieurs couples homosexuels, que l’intrigue rejoint et quitte au cours des chapitres, passant d’une paire de personnages à une autre. Son graphisme réaliste et sa maturité en font un titre sûr, cependant vous êtes peut-être à la recherche d’un scénario plus « suivi »…
Auquel cas on se retrouve tout de suite plus coincé au niveau des parutions françaises, entre l’amoral No Money et l’incohérent Kizuna (je répète que ce n’est que mon point de vue, hein ^^’). C’est pourquoi le titre le plus prometteur pour l’instant est probablement (et de loin) le surprenant Sakura-Gari de Yuu Watase (surprenant parce que ce titre est d’une maturité largement supérieure aux autres manga de cette dernière, et que si vous la connaissez déjà vous risquez réellement d’être étonnés). Le graphisme superbe, l’originalité du cadre (historique) et la dureté du milieu s’allient à des personnages à la psychologie très véridique. C’est donc un manga à conseiller impérativement malgré son prix élevé et sa parution peu rapide.

 

 

 

Scans soft

Alors là, je suis peut-être pas spécialement de très bon conseil vu que je n’ai lu qu’un faible nombre de scans, ayant toujours préféré acheter mes manga et n’éprouvant qu’une estime limitée pour la lecture sur ordinateur et la violation des droits d’auteur… Cependant le fait est que les scans sont parfois la meilleure solution pour découvrir ou enrichir ses connaissances sur un genre, pour peu bien sûr de ne pas s’en tenir là. 
Parmi donc le peu que j’ai lu, je vous conseillerais peut-être le manga Rin !, en trois volumes dont le premier peut aisément se lire comme une one-shot. C’est une série à destination d’un public plutôt jeune, et utilisant des ficelles classiques, mais elle est mignonne et d’un graphisme agréable, avec une assez bonne construction du récit.

 

 

 

Scans hards

Concernant les yaoi un peu plus chauds, plusieurs titres méritent d’être mis en avant selon vos attentes. Tout d’abord, Empty Heart en tant que one-shot, satisfera les curieux avec une intrigue mature mais où les sentiments ne sont pas en reste. Pour une série, passez sans hésitation sur Haru wo date ita ! L’évolution au quotidien et les épreuves surmontées bon gré mal gré par ce couple issu d’un milieu difficile, romantiques à souhait et intense, vous passionnera sans doute. Enfin, je parlerai d’un manga un peu plus particulier, à savoir Crimson Spell. Dans ce manga de fantasy, les relations sexuelles correspondent à un certain rituel magique (on n’en dira pas trop), par conséquent ce n’est pas vraiment une histoire d’amour mais plutôt une belle démonstration d’une facette du yaoi divergente de ses comparses. En outre, le graphisme est superbe, donc pourquoi ne pas tenter le coup ?

 

 

 

 

Anime yaoi

À présent, quittons le papier pour pénétrer dans le domaine de l’animation ! Premier constat : vu leur nombre, pas la peine de compter sur les licences françaises ; outre qu’elles sont hors de prix au point de friser l’arnaque, les titres élus sont loin d’être les meilleurs, surtout pour qui s’essaierait au yaoi pour la première fois.
Le premier anime qui vient en tête quand on pense au yaoi est bien sûr Junjô Romantica, pour des raisons évidentes liées à son romantisme, ses cross-overs et son humour. Alors que le manga constitue un yaoi pur et dur, l’anime se montre plus soft et peut donc aisément convenir à un jeune public.
Cependant Junjô Romantica est un anime en 26 épisodes, et vous aspirez peut-être à débuter par un format plus court. On se heurte alors à une difficulté hélas assez commune en ce qui concerne les anime yaoi (même les séries disposant de 13 épisodes, et pas juste de quelques OAV), à savoir celle de ne voir adapté que le début du manga, laissant la spectatrice frustrée à l’arrivée du générique de fin. D’autres choisissent de compresser l’histoire et de la rendre incompréhensible. Bref, ce n’est pas toujours la panacée de choisir un bon anime yaoi ; à mon sens, le meilleur reste encore Fuyu no Semi, l’adaptation du film tourné par Iwaki et Katô dans Embracing Love, trois OAV retraçant une histoire complète, intense et tragique à ne manquer sous aucun prétexte.

Vous voilà donc, on l’espère, désormais paré à bon port pour partir à la découverte de ce genre somme toute très particulier qu’est le yaoi ;-). Partant de ces suggestions de premières pistes, vous pourrez par la suite emprunter votre propre chemin et réaliser vos propres découvertes ; il va de soit que cet article ne réunit pas les meilleurs titres du genre, mais seulement ceux qui m’ont paru le plus adapté à un premier contact, dans un genre ou un autre. La meilleure façon d’apprendre à les connaître reste encore d’en lire beaucoup ^^, et c’est pourquoi nous vous souhaitons beaucoup de bonheur avec vos yaoi !

 

Date de dernière mise à jour : 21/01/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site